[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Hannah Arendt — les joies de l’action, le trésor des révolutions

Brève publiée le 10 mars 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Le nom d’Hannah Arendt n’est pas de ceux qui font consensus. Son œuvre protéiforme déjoue toutes les tentatives d’assignation claire de sa pensée à l’une des grandes catégories traditionnelles de la théorie politique. À gauche, en particulier, une étiquette libérale, faisant office de repoussoir, lui colle souvent à la peau. C’est qu’en écrivant des lignes très critiques sur Marx et en qualifiant le stalinisme de « totalitaire » au même titre que le régime hitlérien, elle s’est très vite rendue peu fréquentable aux yeux de la gauche marxiste orthodoxe de son époque. De même, les polémiques suscitées par la publication de son Essai sur la banalité du mal, consacré au « cas » Eichmann, et la sévérité du jugement qu’elle porte publiquement sur le mouvement sioniste la déconsidèrent du point de vue de sa communauté juive d’origine. La méconnaissance de ses textes, dans leur multiplicité et leur complexité, dérive sans doute de ce désamour. Loin des vitrines déformantes qui la présentent le plus souvent, retour sur les engagements et les conceptions politiques de celle qui, pourtant, se revendiquait à la fois de la tradition juive et de la tradition révolutionnaire. ☰ Par Lora Mariat

https://www.revue-ballast.fr/hannah-arendt-les-joies-de-laction-politique/