[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

La mobilisation étudiante prend de l’ampleur malgré l’accentuation de la répression

éducation selectionbac2018 Université

Brève publiée le 9 avril 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

- L’AG de Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, qui a rassemblé environ 1500 personnes a voté, malgré un résultat serré, la poursuite du blocage de la fac. Des nervis fascistes sont intervenus pour intimider les étudiants et les dissuader de voter le blocage. Cf. http://www.revolutionpermanente.fr/Universite-Paris-3-une-AG-historique-de-2000-personnes-vote-la-greve

- A Paris 1 : le centre Saint Charles est bloqué (https://paris-luttes.info/communique-du-centre-saint-charles-9935) ; au centre René Cassin, les loquets des grilles ont été bétonnées ce matin. AG de 1000 étudiants à Tolbiac, le blocage continue !

- A Nanterre, les flics sont intervenus violemment et massivement sur le campus. Des étudiants sont montés sur les toits. Les flics se sont ensuite retirés en début d'après midi. Puis ils sont revenus tabasser des étudiants ! Et procéder à des arrestations ! 

- A Lille 2, les flics ont investi la fac. Ils patrouillent armés dans la fac, devant les amphis. C'est incroyable. Cf. http://www.revolutionpermanente.fr/A-Lille-2-la-police-gaze-etudiants-et-cheminots-dont-des-enfants-mobilises-contre-les-attaques-de

- A Rennes II, le blocage s'est mis en place ce matin

- A Strasbourg, blocage ce matin, et une AG de 350 étudiants a reconduit le blocage : https://www.francebleu.fr/infos/education/universite-de-strasbourg-des-etudiants-bloquent-un-batiment-et-empechent-la-tenue-d-examens-1523261829 ; http://www.lepoint.fr/societe/strasbourg-reconduction-du-blocage-d-un-batiment-universitaire-jusqu-a-mardi-09-04-2018-2209192_23.php

- A Rouen, l'AG étudiante (en présence de cheminots) a voté le blocage à partir de demain

- A Metz, l'UFR Arts Lettres et Langues est bloqué ; prochaine AG mercredi

Les étudiants avaient voté pour la fermeture de l'UFR ALL et refusaient un blocus total de l'Université / © France 3 Lorraine

Prochaine manifestation, mardi 10 avril à 12h place de la Sorbonne en direction de Jussieu.

Communiqué NPA Jeunes

Nanterre : le président de l’université envoie la police frapper les étudiants réunis en Assemblée Générale

Une journée seulement après une Coordination Nationale Etudiante qui s’est déroulé sous tension policière à l’université de Nanterre, le comité de mobilisation contre le plan avait décidé d'une action suivie d'une Assemblée générale  pour dénoncer la sélection à l’université.

Vers 10h à l'appel du président Jean-Francois Ballaudé, les forces de l’ordre ont pénétré dans l’enceinte de l’université. Après avoir passé à tabac les étudiants mobilisés, l'un d'entre eux, blessé au visage et a du être évacué par ambulance. De plus, six étudiants ont été arrêtés et sont toujours retenus par la police.

Nous dénonçons ces arrestations, qui ont ciblé consciemment les figures étudiantes les plus connues de la fac de Nanterre, notamment du NPA Jeunes, ainsi que la répression qui s’abat sur les manifestations et les occupations lancées contre la sélection à l’université. Alors que le mouvement s'étend  prend de l’ampleur, le gouvernement choisi la répression  pour faire taire ses opposants, comme à Notre Dame Des Landes ce matin. Les intimidations et la répression n'arrêterons pas le mouvement. Nous continuerons à lutter contre la sélection et toute la politique du gouvernement. Nous appelons tous les étudiants, professeurs et lycéens à manifester mardi 10 avril à 12h place de la Sorbonne contre le plan étudiants et la répression que subissent les étudiants mobilisés. 

Nous exigeons leur libération immédiate et sans poursuites.

Le Bureau du NPA Jeunes

Communiqué du NPA. Le NPA dénonce avec force l'attaque inadmissible de la police contre les étudiants grévistes de Nanterre.

Alors que des étudiants et étudiantes mobilisés contre la loi ORE occupaient pacifiquement un amphithéâtre de l'université de Nanterre, son président Jean-François Balaudé a décidé de fermer administrativement toute la fac ce lundi 9 avril 2018 et de faire intervenir la police.
 L'administration, appliquant la politique du gouvernement, cherche ainsi à empêcher le développement d'un mouvement étudiant d'ampleur nationale qui ne cesse de croître, comme l'a montré la coordination nationale étudiante (CNE) réunie ce week-end à Nanterre.

Alors que les CRS avait feint de quitter les lieux, les étudiants et étudiantes se sont réunis en assemblée générale. La police a soudainement investi l'amphithéâtre. Plusieurs militants et militantes ont été passés à tabac et blessés. Au moins 5 Étudiants ont été interpelés, dont notre camarade Victor.

Une centaine de personnes sont d'ores et déjà réunis devant la fac pour exiger la liberation des étudiants et la sortie de la police de l'établissement. Le NPA appelle les travailleurs, militants, syndicalistes, à converger devant la faculté de Nanterre pour exiger l'arrêt immédiat de cette opération de police et la libération immédiate des interpelés.

Police hors des facs ! Retrait de la loi Vidal !

Montreuil, le 9 avril 2018