[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Université de Nancy: blocage reconduit

étudiants selectionbac2018 Université

Brève publiée le 19 avril 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2018/04/19/blocage-du-campus-lettres-et-sciences-humaines-de-nancy-les-etudiants-reunis-en-ag-suivez-notre-direct

300 étudiants du campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy sont réunis pour une nouvelle AG, ce matin. Ils ont décidé de maintenir le blocus qui a débuté le 22 mars.

12h40.- Le blocage reconduit

Les étudiants du campus Lettres de Nancy ont reconduit le blocage du site jusqu'à la prochaine assemblée générale. "Il n'y avait aucun doute quant au fait que le blocage allait se poursuivre puisque les étudiants anti-blocage ont décidé de boycotter l'AG. C'est dommage, ça ne crée pas de vrai débat", souligne un étudiant contre le blocus, qui rentre chez lui déçu."

A l'unanimité, les étudiants présents ont ensuite demandé la réouverture de la bibliothèque et la réactivation du wifi. Compliqué étant donné que le président de l'Université de Lorraine a indiqué hier qu’il refuserait.

12 h 20.- "Si les jeunes ne s’élèvent pas contre les lois qu’on nous impose, qui le fera ?", demande une militante CGT. "Ça prouve que les gamins ont encore un sens critique, qu’il ne disent pas 'amen' à tout", ajoute-t-elle.

12 h 15.- Maître Frédéric Berna, bâtonnier de l'ordre des avocats, a pris la parole devant les étudiants du campus Lettres. "Nous n'avons pas la prétention de vouloir les soutenir ou les aider dans ce combat", explique-t-il. Avant de lancer aux étudiants : "Votre combat, menez-le. Pour vos études. Faites-vous entendre. Mais essayez aussi de vous interesser au combat des autres. La cause des professionnels du droit est noble, elle doit permettre de maintenir une système judiciaire digne, dans ce pays".

11h08.- "Si le wifi est coupé, si la bibliothèque est fermée, c'est simplement parce que le président de l'université de Lorraine, M. Mutzenhardt, fait un caprice", lance à la foule Nicolas Grégori, secrétaire de section Snesup - FSU pour l'université de Lorraine à Nancy.

10h55.- Il y a pour l'instant beaucoup moins de monde que lors de la précédente AG des étudiants. Un peu moins de 300 personnes pour le moment, selon notre journaliste sur place. Les "anti-bloqueurs" auraient décidé de ne pas venir. "L’important, c'est que nous soyons nombreux à la manif cet après-midi. Il y a moins de monde à l'AG mais c'est normal: en plus des grèves, les étudiants sont en vacances demain. Ça ne pousse pas à venir", explique l’un d"eux.