[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Des antifascistes italiens forcent un barrage de gendarmerie

Brève publiée le 23 avril 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/des-antifascistes-italiens-forcent-un-barrage-de-gendarmerie-apres-l-operation-des-identitaires-au-col-de-l-echelle_2718140.html

Une centaine de militants accompagnés de migrants sont passés en force à la frontière pour se rendre en France.

"Nous allons libérer la frontière." Des militants antifascistes italiens et des migrants ont forcé un barrage de gendarmes français à la frontière entre les deux pays, selon plusieurs médias italiens, dimanche 22 avril, au lendemain d'une opération anti-migrants du groupe Génération identitaire.

Avertis du rassemblement antifasciste, les forces de l'ordre formaient un barrage à la frontière. Environ 160 personnes, dont 20 à 30 migrants, ont ensuite forcé le cordon des forces de l'ordre pour se diriger vers Briançon, précise un gendarme des Hautes-Alpes à franceinfo. "A partir du moment où vous n'êtes pas assez nombreux pour les contenir, vous laissez passer." Des gendarmes ont été bousculés mais il n'y a pas eu de blessé.

Les forces de l'ordre françaises ont ensuite bloqué la circulation sur la RN94 menant à Briançon, mais les manifestants ont poursuivi leur route à pied, selon Corriere della sera (en italien). Contactées par franceinfo, la préfecture des Hautes-Alpes n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat. 

"Nos vallées nous appartiennent et nous ne pouvons pas laisser les fascistes libres, quelques jours seulement avant le 25 avril [anniversaire de la libération de l'Italie], écrivait le centre social Askatasuna sur Facebooksamedi. Les partisans qui ont tout donné, y compris leur vie, doivent se retourner dans leurs tombes." Entre 80 et 100 membres du mouvement Génération identitaire avait mené une opération sur le col de l'Echelle, afin de bloquer l'arrivée d'éventuels migrants depuis l'Italie.

Des militants d'extrême droite dressent une barrière en plastique pour contrôler le passage des migrants entre l'Italie et la France, samedi 21 avril à Nevache (Hautes-Alpes).

Des militants d'extrême droite dressent une barrière en plastique pour contrôler le passage des migrants entre l'Italie et la France, samedi 21 avril à Nevache (Hautes-Alpes). (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

"Leur action a consisté en une opération de communication uniquement, souligne la préfecture des Hautes-Alpes, en matérialisant la frontière entre la France et l'Italie par la pose d'un filet plastique et le déploiement d'une banderole." Ces membres ont quitté le col et le matériel a été enlevé, avant de repartir sous la surveillance de la gendarmerie.