[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Les étudiants de Sciences Po Rennes votent pour l’annulation des partiels

Brève publiée le 15 mai 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/les-etudiants-de-sciences-po-rennes-votent-pour-l-annulation-des-partiels-5758981

Réunis en assemblée générale, 500 étudiants de Sciences Po Rennes ont voté pour l’annulation des examens et le "10 améliorable". Ils ont également voté en faveur de l’occupation du bâtiment.

Alors que les examens devaient se tenir depuis ce lundi matin à Sciences Po Rennes, les étudiants de l’IEP ont voté, ce lundi après-midi, en assemblée générale, l’annulation totale des partiels et se sont prononcés pour « 10 améliorable » et l’occupation du bâtiment.

« C’est une assemblée générale historique de part son ampleur », se réjouit un membre du syndicat Solidaire Étudiants à l’issue de l'AG. « 500 personnes ont participé aux débats, étudiants, personnels ou enseignants. Les étudiants qui voulaient que les partiels se maintiennent ont pu s’exprimer dans de bonnes conditions, mais de nombreux étudiants avaient été révulsés par la présence policière ce matin. »

Après plusieurs heures de débat en assemblée générale, les étudiants ont également voté pour le départ immédiat des CRS présents devant l’établissement, le soutien aux mouvements dans les autres services publics en lutte ou encore le soutien aux autres IEP en lutte. Ils ont également voté favorablement à la restitution d’une journée de congé aux personnels de l’établissement, « forcés » de poser un jour durant l’occupation du bâtiment.

Ce lundi matin, les CRS avaient procédé à un barrage filtrant aux abords de l’établissement. Objectif : que seuls les étudiants qui devaient composer ce matin, aient accès au bâtiment. Finalement, les étudiants qui ont eu accès à l’établissement ont voté le boycott des examens dans ces conditions. « Une centaine d’étudiants de 1ère année étaient pour le boycott, une quarantaine contre », indique un élu du Syndicat Solidarité Étudiante.

Des professeurs avaient également indiqué leur intention de refuser de superviser les partiels dans de telles conditions. « Nous ne rentrerons pas à l’IEP sous escorte policière, nous ne surveillerons pas les examens en présence des forces de l’ordre dans l’établissement », précisait le communiqué, signé par onze enseignants de l’IEP Rennes. 

À l’IEP, la prochaine assemblée générale est programmée vendredi 18 mai.

Contactée, la direction de l’établissement n’a pour le moment pas répondu à nos sollicitations.