[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Hervé Le Corre: "j’essaye de tendre vers cette autonomie du langage que produit la poésie"

culture livre

Brève publiée le 20 mai 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

L'écrivain Hervé Le Corre publie un nouveau roman noir : l'itinéraire de Franck, fraîchement sorti de prison et qui renoue avec la vie, la société, et se dépêtre dans des histoires familiales sombres et lourdes. L'histoire s'ancre dans les landes girondines et ses forêts de pins, sombres et denses.

Une forêt de pins à St. Aubin de Blaye en Gironde

Une forêt de pins à St. Aubin de Blaye en Gironde• Crédits : Biosphoto / Jean-François Chérel - AFP

Aujourd'hui, dans Paso Doble :

Hervé Le Corre, écrivain, pour le roman noir Prendre les loups pour des chiens, aux éditions Rivages.

Ce qui m’intéresse le plus c’est décrire ou évoquer les moments où il ne se passe rien ou presque, décrire des personnages qui n’ont pas les mots pour dire les choses et qui se réfugient alors dans la violence langagière ou dans le silence.

Résumé de l'éditeur

Franck, environ 25 ans, sort de prison après un braquage commis en compagnie de son frère aîné. Il est accueilli par une famille toxique : le père, fourbe, retape des voitures volées pour des collectionneurs, la mère, hostile et pleine d’amertume, la fille Jessica, violente, névrosée, animée de pulsions sexuelles dévorantes et sa fille, la petite Rachel, mutique, solitaire et mystérieuse, qui se livre à ses jeux d’enfant. Nous sommes dans le sud de la Gironde, dans un pays de forêts sombres et denses, avec des milliers de pins qui s’étendent à perte de vue, seulement ponctués par des palombières. Dans la moiteur, la méfiance et le silence, un drame va se jouer entre ces êtres désaxés.

Dans le prolongement stylistique des Cœurs déchiquetés, ce nouveau roman d’Hervé Le Corre saisit par son atmosphère et la force de ses personnages, ancrés dans un paysage angoissant, propice à l’épanouissement de passions vénéneuses. Entre le « country noir » des Américains et le roman noir du terroir à la française, Le Corre fait entendre sa voix inimitable.

Voir toutes les vidéos