[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Macron à propos de Villiers: "J’aime beaucoup ce type"

Brève publiée le 21 mai 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.lejdd.fr/politique/emmanuel-macron-a-propos-de-philippe-de-villiers-jaime-beaucoup-ce-type-3657500

"Où est Philippe?" À la mi-temps, ce 8 mai où le PSG affronte Les Herbiers sur la pelouse du Stade de France, Emmanuel ­Macron cherche Philippe de ­Villiers. Le Vendéen – que Macron a tenu à inviter dans la loge présidentielle – est en train de prendre un verre avec son frère Bertrand. "Le Président vous appelle…" Et Villiers de rejoindre les Macron dans un coin de la loge à cocktails. "On joue bien!" lui glisse le Président, toutes complicités dehors. Puis : "Super, ta déclaration sur le match allégorique entre le football couillu et le football friqué [dans Le Point]. Tu nous as bien fait rire, avec Brigitte!" Villiers en profite : "T’as regardé ce que j’ai dit sur BFM?" Dans le documentaire Le Casse du siècle, il a, au sujet de sa relation avec Macron, ciselé une de ces petites phrases drôlement perfides qui lui valurent sa réputation, du temps où il attendait encore quelque chose de la politique : "S’il avait une soirée à perdre, il préférerait la passer avec moi plutôt qu’avec Christophe ­Castaner." Réponse de Macron : "Bien sûr!" Brigitte plussoie : "Qu’est-ce qu’on a rigolé!" Ces trois-là étaient ­encore en train de parler quand le match a recommencé. 

"Brigitte adore Villiers, raconte un ami du couple présidentiel. Elle a un faible culturel pour les gens de cette droite qui sent la terre, les clochers, les semailles et les moissons." Monsieur aussi y est sensible : "J’ai un ethos de droite", a-t‑il confié en août à un conseiller. Toujours il précise, quand il parle de Villiers à ses proches : "J’aime beaucoup ce type." "Aux yeux de Macron, Villiers est un premier de cordée, tout simplement", résume un exégète du macronisme.