[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Pinault s’en prend à Macron

Brève publiée le 23 juin 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/06/22/francois-pinault-sen-prend-a-emmanuel-macron-les-macronistes-bretons-repliquent_a_23465491/?ncid=tweetlnkfrhpmg00000001

POLITIQUE - De tous les présidents de la République, c'est de Jacques Chirac dont il est le plus proche. François Pinault lui met toujours à disposition un hôtel particulier dans lequel il réside. Avec Emmanuel Macron, les rapports sont nettement moins proches.

Dans Le Monde ce vendredi 22 juin, le milliardaire déplore même la politique menée par l'actuel chef de l'Etat, catalogué de "président des riches" par l'opposition. "Macron ne comprend pas les petites gens. J'ai peur qu'il mène la France vers un système qui oublie les plus modestes", explique le Breton dans un portrait consacré à sa passion pour l'art.

C'est d'ailleurs de Bretagne que sont venus les commentaires les plus acerbes après la sortie de François Pinault. Plusieurs proches d'Emmanuel Macron ont posté des messages pour critiquer la citation attribuée au fondateur du groupe Kering.

Le surréalisme involontaire recèle des ressorts comiques qu'il était temps d'explorer.Nul doute que seuls les milliardaires peuvent comprendre les autres : la commisération procure un supplément d'âme qui ne s'achète pas. https://t.co/17hjLYzyWr

— Richard Ferrand (@RichardFerrand) 22 juin 2018

Qui a dit : « La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat. »?

Hâte de rencontrer ce soir à Rennes Monsieur Pinault pour échanger sur la meilleure façon de lutter contre les conservatismes. https://t.co/r3ki9srgEm

— Florian Bachelier (@F_BACHELIER) 22 juin 2018