[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Popularité de Macron : la dégringolade continue

Brève publiée le 23 septembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.lejdd.fr/politique/sondage-popularite-de-macron-la-degringolade-continue-3762131

Emmanuel ­Macron avait déjà perdu 5 points dans notre précédent sondage Ifop, au mois d'août (34%). Il récidive en septembre et chute d'autant, à 29% de satisfaits seulement. "Le Président est extrêmement fragilisé dans sa relation avec les Français, note Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. Il n'y a plus que son socle du premier tour de la présidentielle qui tient." Il perd en particulier 9 points dans les professions intermédiaires et 11 chez les employés. Il chute également de 12 points chez les sympathisants écologistes, conséquence de la démission de Nicolas Hulot, et baisse très fortement parmi ceux du centre (MoDem et UDI).

Edouard Philippe perd 6 points

Parmi les griefs les plus fréquemment exprimés par les sondés : le pouvoir d'achat, le sort réservé aux retraités, le ­désintérêt pour l'environnement. "L'édifice est lézardé, note Dabi. La bienveillance, c'est fini." Édouard Philippe suit la même pente et perd 6 points à 34%.

Cette semaine, le Premier ministre avait reconnu devant les députés Modem que "la rentrée était compliquée" pour l'exécutif. Édouard Philippe avait convenu que la démission de Nicolas Hulot "avait fait du mal", tout en appelant à maintenir le cap  "Il a répété qu'il voulait la réussite du quinquennat et qu'on pouvait être fier du bilan depuis un an", avait alors expliqué un parlementaire. Pour se relancer, Emmanuel Macron compte investir le terrain avec deux déplacements. Le premier de quatre jours aux Antilles avant un voyage de six jours pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Grande Guerre.