[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Plusieurs milliers de retraités manifestent à Paris pour défendre leur pouvoir d’achat

Brève publiée le 19 octobre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/retraite/france-les-retraites-crient-a-nouveau-leur-exasperation_2992583.html

Ils étaient 3 500 selon la police (15 000 selon les organisateurs) et ont de nouveau dénoncé les conséquences des choix gouvernementaux sur les retraites, lors d'une journée de mobilisation nationale. 

Des retraités manifestent à Paris pour dénoncer la politique du gouvernement, jeudi 18 octobre 2018.

Les syndicats de retraités se sont à nouveau mobilisés pour dénoncer la hausse de la CSG (contribution sociale généralisée) et réclamer une revalorisation des pensions, jeudi 18 octobre. Il s'agit de la quatrième journée de mobilisation nationale organisée par les neuf syndicats de retraités depuis début 2018.

Six autres associations de retraités ont cette fois rejoint les cortèges, précisent les syndicats, dont certaines provenant des milieux policiers ou de l'agriculture. Ils étaient 3 500 manifestants à Paris, selon la police (15 000 manifestants, selon les organisateurs). Le 15 mars dernier, jour de forte affluence pour les retraités, la police avait recensé 7 200 manifestants.

La hausse de la CSG concerne 60% des retraités

"Trop, c’est trop", écrit l'Union nationale interprofessionnelle des retraités et retraitées solidaires, dans un communiqué. Les manifestants exigent que le gouvernement annule l'augmentation de 1,7 point de la CSG appliquée depuis le 1er janvier 2018 pour compenser la suppression de certaines cotisations salariales, conformément à un engagement de campagne d'Emmanuel Macron.

>> Ce que la réforme des retraites pourrait changer pour votre future pension

Cette mesure devait permettre, selon l'exécutif, de redonner du pouvoir d'achat aux actifs en faisant contribuer l'ensemble des revenus (dont les pensions et l'épargne) au financement de la protection sociale. Elle a toutefois du mal à passer auprès des 60% des retraités concernés qui s'estiment "sacrifiés". Le gouvernement a par ailleurs annoncé que les pensions n'augmenteraient que de 0,3% en 2019 et 2020, une progression nettement moins importante que l'inflation.

Des mesures pour ménager les moins aisés

Face à la fronde des retraités, l'exécutif a prévu d'élargir l'exonération de la hausse de la CSG pour les moins aisés. Début octobre, quelque 40 députés La République en marche ont proposé au gouvernement de diminuer le taux d'imposition de la CSG pour certains.

Pressé par deux députés LREM, le gouvernement a également déposé un amendement permettant d'exonérer pour une année supplémentaire quelque 550 000 retraités du paiement de la taxe d’habitation et de la contribution à l’audiovisuel public. Le texte a été adopté ce jeudi lors de l'examen du projet de loi de finances 2019 à l'Assemblée nationale. Ces exonérations avaient été mises en place pour limiter l'impact de la suppression de la demi-part fiscale des veuves décidée par Nicolas Sarkozy en 2008.