[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Corbière et son ancienne directrice de campagne cambriolés

    France-Insoumise

    Brève publiée le 30 octobre 2018

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    C'était quelques jours avant la quinzaine de perquisitions contre la France insoumise .

    Evidemment, on peut croire que ces cambriolages n'ont rien à voir avec la politique... mais tout cela est très inquiétant. 

    https://www.liberation.fr/politiques/2018/10/30/alexis-corbiere-et-son-ancienne-directrice-de-campagne-cambrioles_1688766

    Les ordinateurs du député LFI et de son ex-collaboratrice ont été dérobés à leur domicile, respectivement dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 octobre et le 10 octobre.

    Un autre genre de visite surprise. Dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 octobre – soit quatre jours avant les perquisitions chez Jean-Luc Mélenchon et son entourage – le député LFI de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière a été cambriolé. Alors qu’il dormait avec sa famille, des voleurs se sont introduits chez lui, à Bagnolet. Ils sont repartis avec un vélo et, surtout, l’ordinateur du député qui se trouvait à l’étage, dans la chambre de l’une de ses trois filles.

    Le vendredi, Alexis Corbière a contacté la police, laquelle s’est rendue à son domicile afin de relever les empreintes. Seules des traces de gants ont été constatées. L’insoumis a déposé plainte au commissariat des Lilas. Il a en profité pour glisser un détail important: le mercredi 10 octobre, c’est son ancienne directrice de campagne des législatives qui a été cambriolée, chez elle à Montreuil. Et comme pour Alexis Corbière, son ordinateur a été volé. Au moment où il dépose plainte, vendredi matin, il ne sait pas encore que son attaché parlementaire a, de son côté, trouvé la porte de sa permanence à Montreuil ouverte, avec la lumière allumée.

    Une série d’effractions qui pose forcément question. Qui a volé les ordinateurs? Qui s’est introduit dans sa permanence? Certains insoumis font le lien avec les perquisitions. Après les SMS d’Alexandre Benalla qui s’effacent mystérieusement à distance, assiste-t-on à un nouvel épisode digne du Bureau des légendes? Contacté par Libération, Alexis Corbière confirme les cambriolages et les plaintes déposées. Mais il refuse de les commenter.