[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

La commission des candidatures ne veut pas de Pierre Laurent comme chef du PCF... mais il s’accroche

PCF

Brève publiée le 8 novembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.editoweb.eu/nicolas_maury/La-commission-des-candidatures-a-rejete-la-proposition-de-Pierre-Laurent-de-conduire-la-liste-de-la-direction-du-PCF_a13636.html

Mardi, la commission des candidatures du PCF a rejeté la proposition de Pierre Laurent de conduire la liste de la direction du parti en vue du congrès extraordinaire de fin novembre

La commission des candidatures a rejeté la proposition de Pierre Laurent de conduire la liste de la direction du PCF

Mardi, à la majorité des membres présents, la commission des candidatures du PCF a rejeté la proposition du secrétaire national, Pierre Laurent, de conduire à nouveau la liste en vue du congrès extraordinaire du parti qui se déroulera à Ivry (Val-de-Marne) du 23 au 25 novembre. Ce refus de le laisser briguer un troisième mandat est un nouveau désaveu après sa défaite de début octobre. À l'issue d'un vote interne aux militants communistes le 6 octobre, son texte - la «base commune» -, non seulement n'avait pas obtenu la majorité absolue, mais était arrivé 4 points derrière un texte alternatif porté par les députés André Chassaigne et Fabien Roussel. 

Peu après ce vote, Fabien Roussel comme Pierre Laurent avaient dit leur disponibilité pour conduire la liste. Mardi cependant, à 26 voix contre 24 et une abstention la commission des candidatures a jugé, rapporte un participant au Figaro, que «la disponibilité de Pierre Laurent comme secrétaire national divise le parti et empêche une liste commune». 

Pierre Laurent défend sa candidature 

Dans une lettre envoyée lundi aux membres de la commission nationale des candidatures, Pierre Laurent a répété sa disponibilité. «Je crois mon expérience utile à cette période», leur a-t-il écrit, avec la promesse de «construire un renouvellement profond du Parti communiste, dans tous les domaines». Une lettre qui ne semble pas avoir convaincu les membres d'une commission en partie composée par la direction sortante... 

Du côté de Pierre Laurent, on considère que le vote de mardi «ne peut pas être considéré comme une décision, puisque seules 50 personnes sur les 118 membres étaient présentes». «Un déni inquiétant, selon un membre de cette commission, qui pèse sur notre capacité à sortir rassemblés du congrès». La commission doit de nouveau se réunir dans 15 jours. 

Le Figaro