[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

La Poste -- Service financier : le personnel n'oublie pas, ne pardonne pas !

lutte-de-classe

Brève publiée le 23 septembre 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(Lutte ouvrière) Un an après le suicide d'une employée du Centre financier, en pleine journée sur son lieu de travail, 250 employés du centre se sont rassemblés pour rappeler à la direction qu'ils n'ont pas oublié et qu'ils la considèrent comme responsable de ce drame.

Les intervenants SUD et CGT ont tenu à rappeler que rien n'avait changé, que les conditions de travail étaient toujours aussi mauvaises et que les pressions pour en faire plus avec moins de personnel étaient toujours là.

Tous les discours de la direction de La Poste, J.-P. Bailly en tête, soi-disant pour renouer le dialogue social, sont de la poudre aux yeux, de même que le rapport Kaspar dont tous se glorifient.

Pendant cette année, à plusieurs reprises, le personnel a eu l'occasion de dire ce qu'il avait sur le cœur. Et la seule réponse qu'ont su faire la directrice et la direction de La Poste a été de maintenir leur cap et d'engager des poursuites contre le comité d'hygiène et sécurité. Celui-ci voulait qu'une expertise extérieure permette, entre autres, au personnel d'exprimer son mal-être.

Finalement, la seule chose qui a changé est le départ prévu de la directrice, lâchée par sa propre direction.

Mais, au-delà de ces aléas, le problème du respect dû au personnel, la fin des pressions et la mise en place d'effectifs suffisants permettant d'avoir des conditions de travail correctes restent posés.

Et lors de ce rassemblement, tout le monde était d'accord pour dire que personne n'est dupe des annonces tonitruantes de créations d'emplois.

Correspondant LO