[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Emeute ouvrière en Chine

Chine lutte-de-classe

Brève publiée le 25 septembre 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://dndf.org/?p=11759&utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=emeute-ouvriere-en-chine

Ce serait 2.000 ouvriers chinois qui se seraient rebellés contre la direction de l’usine.

La raison de cette émeute ? Un garde chargé de la sécurité qui aurait frappé un ouvrier chinois sans raison apparente.

Foxconn a annoncé que des émeutes dans la nuit de dimanche à lundi ont fait 40 blessés, dix morts et ont obligé l’entreprise à fermer son usine du nord de la Chine à Taiyuan en attendant la fin de l’enquête de police.

L’information serait passée inaperçue si cette usine de Foxconn à Taiyuan n’était pas en charge de la fabrication des boitiers de l’iPhone 5. La direction de Foxconn a même décidé de fermer l’usine provisoirement le temps que les choses se calment et de réparer les dégâts puisque des machines auraient été endommagées.

En Mars, des ouvrières et ouvriers de l’usine Foxconn de Taiyuan, un des centres de production établis le plus récemment et qui produit aussi de l’électronique pour l’automobile, se sont déjà mis en grève pour des questions de salaires. En Juin, des émeutes ont éclaté dans un autre centre de production de Foxconn, à Chengdu. En septembre dernier, d’autres incidents se sont produits dans l’usine Foxconn de Shenzen dans le sud de la Chine, où un ouvrier a été retrouvé mort dans un dortoir. Dans la nuit de samedi à dimanche, les émeutes dans la zone des dortoirs de l’usine de Taiyuan – – qui produirait le boîtier arrière du iiPhone 5 – auraient eu pour origine le fait qu’un garde aurait battu un ouvrier vers 22 heures. Phénomène indiciel du problème causé par les migrations ouvrières intérieures, des batailles entre laborieux venu de la province du Shandong et des travailleurs venus de celle du Henan, s’en seraient suivies, avant que l’affaire tourne à la révolte et à la mise à sac d’installations, qui a nécessité l’intervention de quelques 5’000 policiers antiémeutes. C’est dire qu’on y ici loin d’une simple rixe entre ouvriers maltraités, à bout de mauvaises conditions d’existence, de salaires de misère, de cadences infernales, d’injustices, de gardes-chiourmes et de frustrations variées. D’ailleurs les observateurs avertis notent un accroissement sensible des grèves, manifestations et interruptions de production dans de nombreuses autres usines implantées en Chine continentale. Face à la situation qui se développe, certains délocalisés semblent avoir du souci à se faire. Au-delà des marchés, profits et dividendes, les Chinois ordinaires ne sont pas des pixels et en ont conscience. Ce qui pourrait créer encore plus de court-circuits dans les sur-cuits

Difficile d’en savoir plus sur les événements en cours dans cette usine qui compte 70.000 employés. Y compris sur les conséquences de cette émeute et d’un éventuel retard pour les futurs iPhone 5 ou la pression que pourront mettre Apple et les autres clients de Foxconn (HP, Dell ou Microsoft) pour améliorer les conditions de travail.