[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Le 17, on bloque tout !

Gilets-jaunes

Brève publiée le 16 novembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Le 17 on bloque tout !
 
Par Jacques Nikonoff, président du Parti de la démondialisation (Pardem)

www.pardem.org
Le 15 novembre 2018
 
Depuis que j’ai mis mon gilet jaune de la sécurité routière sur la plage avant de mon véhicule, je croise en Seine-et-Marne un nombre incroyable d’automobilistes qui ont fait comme moi. Combien ? Une voiture sur 30, sur 20, sur 10 ? Le phénomène est massif et se renforce jour après jour, il n’y a qu’à compter les voitures avec gilets jaunes dans les parkings des grandes surfaces. Les appels de phares ou coups de klaxon lorsqu’on croise un autre gilet jaune deviennent un signe de reconnaissance et de complicité.
 
Bien sûr, le Parti de la démondialisation (le Pardem) appelle à participer aux initiatives du 17 novembre. Ce phénomène est inédit. Son développement reste totalement imprévisible. En fait, cette traînée de poudre populaire semble être à la fois une protestation radicale contre le macronisme, pas simplement focalisée sur la hausse des prix des carburants, et contre l’impuissance générale apparente, politique et syndicale. Pour autant, jusqu’à présent, les gilets jaunes ne sont pas prêts à se faire récupérer et à se donner aux extrêmes ou réputés tels, quels qu’ils soient, contrairement à la lancinante campagne des grands médias pour tenter de les discréditer.
 
Plan de la note :
 
1.- Certes, les voitures individuelles polluent, mais il n’y a pas qu’elles !
2.- Lutter pour le pouvoir d’achat, plus que jamais, est nécessaire et justifié, les gilets jaunes ne sont pas des « beaufs ».
3.- Arrêtons l’écologie punitive et construisons la transition sociale, écologique et démocratique.
4.- Investir les réseaux sociaux pour en faire l’arme du peuple.
5.- Construire un front du peuple auto-organisé.
6.- Traduire politiquement ce mouvement en commençant par le blocage des élections européennes, en refusant de voter.
 
Pour lire la note, cliquez ci-dessous :
http://www.pardem.org/actualite/luttes/895-le-17-on-bloque-tout
 
Les choses sont donc claires. L’Union européenne est au cœur de l’augmentation de la fiscalité sur les produits pétroliers, entre autres. Donc, le 26 mai 2019, on bloque les élections européennes en refusant de voter !  Je signe l’appel au boycott :
 
http://www.pardem.org/le-parti/campagnes/europeennes-2019/891-signez-l-appel-au-boycott-citoyen-des-elections-europeennes
 
Pour savoir où vous rendre le samedi 17 novembre afin de participer au mouvement, cliquez ci-dessous :
 
https://www.blocage17novembre.com/