[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Crise à FO: Motion de la CE de l’UD FO 29

    FO

    Brève publiée le 20 novembre 2018

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    C'est une motion d'une Union départementale qui a soutenu Pavageau jusqu'au bout, et qui maintient son soutien aujourd'hui.

    Motion de la Commission Exécutive de l’Union Départementale FO du Finistère.

    Les membres de la CE de l’Union Départementale FO du Finistère, réunis le 19 novembre 2018, dénoncent la récupération et l’utilisation de l’affaire dite des fichiers par des tendances organisées au sein de la Confédération. L’une de ces tendances est clairement identifiée comme parti politique (le POI), l’autre est dite réformiste.

    Les uns avec les autres ont agi avec célérité pour pousser le Secrétaire Général Confédéral à la démission et s’arroger des places au sein du bureau confédéral en dehors des statuts confédéraux. Il apparaît aujourd’hui qu’ils ont agi pour préserver des intérêts financiers particuliers -pour certains illégaux et répréhensibles devant la Loi- dont ils bénéficient depuis plusieurs années au sein de la Confédération.

    Nous savions ces « camarades » prêts à toutes les compromissions ; ils l’avaient montré en soutenant Mailly, y compris lorsqu’il trahissait les intérêts de la classe ouvrière. On les voit aujourd’hui prêts à détruire la Confédération pour servir leurs intérêts propres. Au sein de la Confédération, les « camarades » Homez et Raguin se sont faits les relais de Macron, Pénicaud et L. Berger pour obtenir la tête de Pascal Pavageau. Ils sont, objectivement, des ennemis de la classe ouvrière.

    Pour les membres de la CE de l’UD-FO 29, des mesures d’urgence s’imposent concernant les finances de la Confédération. Toute la lumière doit être faite sur la manière dont est utilisé l’argent perçu par la Confédération. La gestion du Centre de Formation des Militants Syndicaux doit être rendue parfaitement transparente. Les démentis fébriles sur les comptes de la Confédération envoyés à la presse et aux adhérents ne convainquent évidemment personne. La décision anti-statutaire d’un contrôle interne sur les comptes de la Confédération, quand bien même à l’aide d’experts comptables (partenaires habituels de la Confédération), n’est finalement que la volonté affichée de fermer les yeux et de poursuivre les malversations financières révélées aujourd’hui. La CE de l’UD-FO du Finistère exige un audit financier totalement indépendant.

    La CE de l’UD FO du Finistère réaffirme son soutien indéfectible à Pascal Pavageau. Elle considère qu’il reste le plus à même de garantir la pérennité de la Confédération CGT-FO et d’en refaire enfin un réel outil de défense de la classe ouvrière. C’est ce qu’il a mis en œuvre durant les six premiers mois de son mandat. C’est bien lui qui a rendu les positions de la Confédération CGT-FO audibles et qui a porté les revendications en défense des droits collectifs des salariés, des retraités et des privés d’emploi.

    Au vu de la violence des attaques subies, Pascal Pavageau a été contraint de démissionner et de ne pouvoir poursuivre le mandat du Congrès de Lille. La CE De l’UD FO du Finistère lui demande de venir rendre compte de son mandat au CCN des 21 et 22 novembre. Elle refuse la démission de Pascal Pavageau et lui demande de garder son mandat de Secrétaire Général en vue d’appliquer la résolution du congrès de Lille. A défaut, la CE de l’UD du Finistère donne mandat à la Secrétaire Générale de voter pour Patrice Clos, candidat au poste de Secrétaire Général de la Confédération CGT-FO.

    Le positionnement de Patrice Clos pour la mise à plat totale des livres de comptes de la Confédération, CFMS compris et son orientation de syndicaliste réellement libre et indépendant sont la garantie d’une application des résolutions du Congrès de Lille d’avril 2018. Voter pour l’un ou l’autre des deux autres candidats au poste de Secrétaire Général de la Confédération serait un blanc-seing donné à la poursuite des malversations et compromissions qui avaient cours jusqu’en avril 2018. La CE de l'UDFO 29 demande la publication du vote de chaque membre du CCN.

    Adopté à l'unanimité des membres de la CE
    19 novembre 2018