[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Après le discours de Macron, des "gilets jaunes" à la préfecture de Vendée

    Gilets-jaunes

    Brève publiée le 28 novembre 2018

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/apres-le-discours-d-emmanuel-macron-une-cinquantaine-de-gilets-jaunes-a-la-prefecture-de-vendee-1543382696

    Une cinquantaine de membres du mouvement des gilets jaunes se sont rassemblés devant la préfecture, à La-Roche-sur-Yon, ce mardi soir. Après de longues négociations, le préfet est descendu les écouter.

    Le préfet de Vendée est venu parler à la cinquantaine de "gilets jaunes" rassemblés devant la préfecture

    Le préfet de Vendée est venu parler à la cinquantaine de "gilets jaunes" rassemblés devant la préfecture © Radio France - Emmanuel Sérazin

    Les "gilets jaunes" ont mené une nouvelle action, ce mardi soir en Vendée, quelques heures après le discours d'Emmanuel Macron. Pas convaincus par ce que le chef de l'État a pu annoncer, notamment un ajustement de la taxe sur les carburants en fonction de la variation du prix du pétrole, ils se sont rassemblés devant la préfecture, à La-Roche-sur-Yon.

    Pas de représentants, tout le monde doit être reçu par le préfet

    Ils sont une cinquantaine à s'y être rendus à 20 heures. Devant les grilles fermées, le patron des policiers leur explique d'abord que, comme le ministre de la transition écologique, le préfet ne recevra que deux de leurs représentants. Pas question pour les gilets jaunes. Ils veulent voir le préfet tous ensemble ou rien. 

    Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

    C'est finalement le préfet qui descend les voir

    À 21h15, c'est finalement le préfet, Benoît Brocart, qui descend les voir. Il écoute les doléances d'une femme handicapée, d'un chef d'entreprise et il répond à toutes sortes de questions, notamment sur la parité et les violences faites aux femmes. Sous la pluie, le dialogue finit par s'établir. 

    La volonté d'une rencontre avec les députés de Vendée

    Et, à 22 heures, le préfet repart avec une revendication : les gilets jaunes veulent rencontrer les cinq députés de la Vendée, lors d'une grande réunion publique. La condition ? Qu'à chaque point de blocage, les manifestants établissent une liste de revendications à présenter aux députés.