[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Un millier de gilets jaunes ont manifesté entre Aubière et Clermont-Ferrand

Gilets-jaunes

Brève publiée le 1 décembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/gilets-jaunes-pres-millier-gilets-jaunes-ont-manifeste-entre-aubiere-clermont-ferrand-1584887.html

Ce sont près d'un millier de gilets jaunes qui ont marché entre Aubière et Clermont-Ferrand le samedi 1er décembre, pour un troisième weekend de mobilisation consécutif. Le cortège a progressé dans le calme et la bonne humeur, et s'est terminé par un sitting dans la galerie Nacarat.

Une marée jaune s'est formée progressivement au niveau du magasin Auchan d'Aubière, dans le Puy-de-Dôme, dans la matinée du 1er décembre. À 14 heures, ce sont près d'un millier de gilets jaunes qui se sont mis en marche en direction de Clermont-Ferrand.

Les manifestants, dont certains sont mobilisés depuis maintenant trois semaines, ont défilé dans le calme et la bonne humeur. Les revendications restent diverses et variées, scandées ou relayées par des tracts : suppression de la hausse des taxes sur le carburant, augmentation du smic, suppression de la CSG pour les retraités, mais aussi dissolution de l'assemblée nationale et réécriture de la constitution.

Pendant la marche qui les a menés au boulevard Saint-Jean, à Clermont-Ferrand, les gilets jaunes ont bloqué la circulation, ce qui ne les a pas empêchés de recevoir le soutien de nombreux automobilistes. Sur le parcours, deux radars ont symboliquement été mis hors services, tous comme des stations-services, recouvertes de cellophane.

Les manifestants ont terminé leur procession au niveau de la Galerie Nacarat, qu'ils ont rapidement décidé d'investir. Plusieurs dizaines d'entre eux se sont assis à la sortie de l'hyper marché, et souhaitaient échanger avec les responsables du centre commercial. Selon eux, une commerçante de la galerie aurait reçu une amende de 500€ pour avoir affiché son soutien aux gilets jaunes.