[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Nîmes: les gilets jaunes défilent massivement... et la CGT se ridiculise

CGT Gilets-jaunes

Brève publiée le 9 décembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Entre 2.000 et 3.000 manifestants à Nîmes hier samedi. Beaucoup de tracteurs d'agriculteurs accompagnaient la manifestation. Un slogan dominait : "Macron démission".

La marionette de Jupier a été décapitée devant le palais de justice. Le jugement du peuple est sans appel !

Il y avait à la manifestation des militants du PCF, du NPA, de LO, de la FI, de la CGA, de Solidaires.

Pendant ce temps là, l'UL CGT organisait une manifestation déclarée à la même heure à un autre endroit de la ville. Bilan : une vingtaine de personnes pour un petit rassemblement ridicule.

La manifestation pour le climat a rassemblé environ 300-400 personnes.

Aujourd'hui dimanche, une AG de gilets jaunes va élire des porte-parole. 

----------------------------------

https://www.francebleu.fr/infos/societe/environ-2-000-gilets-jaunes-dans-les-rues-de-nimes-pour-l-acte-iv-de-la-mobilisation-1544294081

Même s'ils étaient un peu moins nombreux que la semaine dernière, les gilets jaunes étaient à nouveau au rendez-vous pour l'acte IV de la mobilisation ce samedi 8 décembre. Ils étaient environ 2 000.

Des gilets jaunes dans les rues de Nîmes

Des gilets jaunes dans les rues de Nîmes © Radio France - Julie Munch

Nîmes, France

Environ 2 000 gilets jaunes ont défilé dans les rues de Nîmes ce samedi 8 décembre pour l'acte IV de la mobilisation, même s'ils étaient un peu moins nombreux que la semaine dernière. Les manifestants sont partis du stade des Costières et ont rejoint la préfecture du Gard.  La manifestation s'est déroulée dans le calme, sans violences ni affrontements. 

Pas de violence dans les actes mais une image très forte

Toutefois, on retiendra une image très forte qui peut-être perçue comme choquante. Les gilets jaunes ont guillotiné un pantin représentant le chef de l'Etat Emmanuel Macron devant le palais de Justice à Nîmes. Pour Alissone, une gilet jaune, il s'agit d'un acte à connotation révolutionnaire et symbolique: "Nous ne voulons pas décapiter Emmanuel Macron. C'est une image pour demander sa démission", explique cette jeune infirmière. 

La tête en carton a ensuite été jetée dans la foule sous les applaudissements. Le cortège a ensuite rejoint la préfecture du Gard où des gendarmes mobiles se contentaient de surveiller les manifestants. 

Deux jeunes placés en garde à vue

La manifestation s'est terminée dans le calme. Deux jeunes ont cependant été interpellé en flagrant délit de vols et placés en garde à vue vers 18h après avoir tenté d'envahir la galerie commerciale Cap Costières.