[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Val-de-Marne: élus et parents dénoncent la répression policière du mouvement lycéen

    lycée Répression

    Brève publiée le 14 décembre 2018

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-elus-et-parents-denoncent-la-repression-policiere-du-mouvement-lyceen-11-12-2018-7966275.php#xtor=AD-1481423553

    Des parents et des élus ont fait barrière devant plusieurs lycées pour «protéger les jeunes contre la répression policière» à Fontenay, au Kremlin-Bicêtre ou encore à Créteil et Thiais.

    Le canon du flash-ball vise les près de 300 jeunes du lycée Picasso à Fontenay. Derrière le policier en tenue impressionnante de maintien de l’ordre ce mardi matin, l’interpellation d’un jeune qui vient d’enflammer une poubelle dans la cité. Devant, « un cordon sanitaire ».

    Celui des parents d’élèves, des agents et des élus de la ville venus « protéger les jeunes de la police ». Même chose à Créteil devant Saint-Exupéry, Blum et Gutenberg et à Thiais vendredi et lundi. Depuis une semaine, près de 200 jeunes ont été interpellés.

    « La police joue la provocation, c’est inadmissible de voir les policiers tirer au flashball à hauteur de tête d’enfants, car ce sont des enfants il ne faut pas l’oublier ! », dénonce Carole, maman d’un élève de Terminale à Picasso.

    C’est pour cela, qu’avec une demi-dizaine de parents, mais aussi d’élus et d’agents de la ville elle est venue « s’interposer pour les protéger ».

    « C’est une répression extrêmement choquante, une gestion coloniale des quartiers », poursuit Camille, une autre maman tandis que des élus de Fontenay intervenaient pour ramener le calme auprès des policiers.