[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

« Faire alliance à égalité, avec nos spécificités ». Entretien avec Youcef Brakni

Gilets-jaunes

Brève publiée le 28 décembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Le 26 novembre, le comité Vérité et Justice pour Adama Traoré appelait à rejoindre les Gilets jaunes. Il a pu y joindre des revendications des habitant·e·s des quartiers populaires, pour qui la question sociale est indissociable du racisme[1]. Entretien avec Youcef Brakni, membre du comité.

Peux-tu te présenter ainsi que le comité ?

Je m’appelle Youcef Brakni. Je suis membre du comité Vérité et Justice pour Adama Traoré, qui s’est créé après la mort d’Adama, jeune noir, citoyen français, tué par la gendarmerie de Persan-Beaumont le 19 juillet 2016, le jour de son anniversaire. À la suite d’une interpellation très violente, il a subi un plaquage ventral, une clé d’étranglement et une pression thoracique, qui ont mené à son asphyxie.

On a fondé un comité qui rassemble d’anciens membres du Mouvement de l’immigration et des banlieues (MIB) et des militant·e·s plus jeunes des quartiers populaires d’Île-de-France : je viens de Bagnolet, par exemple, et j’ai toujours milité à Bagnolet. C’est l’idée d’une organisation locale avant tout: partir de l’auto-organisation des habitant·e·s des quartiers et, à partir de cette force, s’élargir à tous les niveaux, à l’échelle nationale, et même internationale.

Mais c’est aussi un travail plus global, sur la question du racisme systémique, la question postcoloniale, la question du traitement des habitant·e·s de quartiers populaires, noir·e·s et arabes pour faire vite. Ce sont ces questions que porte le comité, avec bien entendu celle de rendre justice à Adama.

Lire la suite : http://www.contretemps.eu/faire-alliance-youcef-brakni/