[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

A Besançon, Charles Piaget soutient les gilets jaunes

Gilets-jaunes

Brève publiée le 30 décembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Figure tutélaire du mouvement des Lip en 1973, Charles Piaget, se dit "admiratif" devant le mouvement des gilets jaunes. Il les trouve "innovants, accrocheurs et courageux" et vante leur souci de "ne pas être récupérés et de rester égalitaires".

Figure tutélaire et porte parole de la révolution des Lip en 1973, Charles Piaget apprécie la volonté des gilets jaunes de rester un mouvement égalitaire.

Figure tutélaire et porte parole de la révolution des Lip en 1973, Charles Piaget apprécie la volonté des gilets jaunes de rester un mouvement égalitaire. © Radio France - Dimitri Imbert

A Besançon, le mouvement des gilets jaunes compte désormais un soutien symbolique de poids : celui de Charles Piaget figure tutélaire et porte parole de la révolution des Lip en 1973. 

Ils ont le souci de ne pas être récupérés "- Charles Piaget

"J'étais un peu inquiet au début car c'était très hétéroclite. Mais finalement _je suis admiratif_, ils ont vraiment réussi quelque chose", avoue le militant. 

A 90 ans aujourd'hui, Charles Piaget, toujours aussi lucide dans son analyse, vante aussi la façon dont les gilets jaunes ont réussi à se mobiliser en partant des réseaux sociaux : "Ils ont le souci de ne pas être récupérés, d'avoir un mouvement égalitaire, de ne pas avoir de leader. Ils sont assez innovants et apprennent vite. C'est un mouvement parti sur la colère, comme toujours ce sont les lampistes qui dérouillent. On fait de l'écologie par le bas mais pas par le haut" s'indigne encore l'ancien syndicaliste CFDT.  

"Ils sont _très convaincus, très accrocheurs et très courageux_" estime aussi Charles Piaget qui imagine le mouvement parti pour durer. 

Le porte-parole des Lip voit également quelques points communs avec le conflit social et le mouvement autogestionnaire qu'il a connu au début des années 1970.  "Au départ tous les salariés d'une entreprise forment un ensemble très disparate, des 0S à la classe au-dessus. Mais dans le débat, on apprend, tout le monde apporte quelque chose d'intéressant".

"Sortir des sentiers battus, de la façon classique de faire une grève, de mener une lutte, je le retrouve chez les gilets jaunes", rappelle celui qui fait aujourd'hui figure de sage sur cette thématique des mouvements sociaux.

Pas de chef désigné, un point positif pour Charles Piaget 

 "Et puis aussi le souci de rester égalitaire, de considérer que syndiqué ou pas, tout le monde avait la même voix, le même droit à la lutte." 

A l'issue du conflit de Lip, Charles Piaget avait déclaré : "La réussite (d'un mouvement) c'est de ne plus avoir besoin de leader… ou tout au moins : leur voix ne compte que pour un". 

A l'occasion du 45ème anniversaire du mouvement des Lip, France Bleu Besançon et Thierry Eme vous proposent une série radio en cinq épisodes de cinq minutes à 18h10 du lundi 17 au vendredi 21 décembre.