[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Rennes 2 n’appliquera pas la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers

étudiants Université

Brève publiée le 17 janvier 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-2-n-appliquera-pas-la-hausse-des-frais-d-inscription-pour-les-etudiants-etrangers-6174727?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Le gouvernement veut augmenter fortement les droits d’inscription à l’université pour les étrangers. L’université de Rennes 2 annonce qu’elle n’appliquera pas cette mesure à la rentrée prochaine. C’est la seconde fac en France à prendre cette décision après Clermont-Ferrand.

L’université de Rennes 2 n’appliquera pas la hausse, décidée par le gouvernement, des frais d’inscription pour les étudiants étrangers à la rentrée prochaine.

L’université de Rennes 2 n’appliquera pas la hausse, décidée par le gouvernement, des frais d’inscription pour les étudiants étrangers à la rentrée prochaine. « On restera sur les mêmes tarifs pour ceux qui arrivent comme ceux déjà inscrits » , explique la fac.

Pour rappel, le gouvernement veut faire passer les frais d’inscription de 170 € à 2 770 € pour les étudiants s’inscrivant en licence et de 243 € à 3 770 € pour les étudiants s’inscrivant en master. Une hausse, décidée sans concertation, à l’origine des mouvements étudiants avant Noël et qui scandalise aussi la direction de l’université de Rennes 2, où étudient 3 000 étrangers.

Le risque ? « Exclure des universités françaises, et de la nôtre en particulier, une grande partie des étudiants issus des pays les moins riches qui représentent la majorité de nos étudiants » .

La direction dénonce l’absence de concertation

La direction de Rennes 2 réclame « une réflexion approfondie sur les questions liées à leur accueil ». En attendant, « en l’absence d’une véritable concertation ministérielle avec l’ensemble de la communauté universitaire » , elle considère « que la mise en œuvre des frais différenciés dans le cadre du dispositif « Bienvenue en France » n’est pas souhaitable ». Et ne les appliquera pas.

Rennes 2 est la seconde fac en France à décider de ne pas augmenter les tarifs d’inscription pour les étudiants étrangers après celle de Clermont-Ferrand. L’université de Lyon 2 a fait de même, hier.