[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    120 Gilets jaunes pour une première réunion départementale à Moulins

    Gilets-jaunes

    Brève publiée le 4 février 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.lamontagne.fr/moulins/social/institutions/2019/02/02/120-gilets-jaunes-pour-une-premiere-reunion-departementale-a-moulins_13125772.html

    120 Gilets jaunes pour une première réunion départementale à Moulins

    Environ 120 personnes ont participé, ce vendredi soir, à Moulins, à la première réunion départementale citoyenne organisée par les Gilets jaunes, soucieux de mieux faire comprendre leur mouvement et de s'organiser.

    A la veille de l’acte XII d’une mobilisation commencée le 17 novembre 2018, des Gilets jaunes se sont retrouvés pour une première réunion départementale citoyenne, ce vendredi soir à Moulins.

    Apartisans mais pas apolitiques

    Environ 120 personnes venues de l’agglomération moulinoise, de Vichy, Montluçon ont participé à cette assemblée, qui a rappelé les deux points fondamentaux à l’origine de ce mouvement : l’injustice (fiscale notamment) et le mépris de la sphère politique. « On ne se structure pas, on s’organise pour avoir plus de poids, donner de la cohérence. Nous sommes apartisans, mais pas apolitiques », a précisé l’un des organisateurs de cette soirée.

    Pendant une heure, le micro a circulé dans la salle, peuplée de Gilets jaunes affichant “Macron démission” ou “Sans violence”. Mais aussi de sympathisants touchés par leur initiative. Les uns ont dénoncé un déni de démocratie, une absence de contre-pouvoir, demandé la dissolution de l’Assemblée nationale. D’autres ont évoqué une crise de la représentativité des élus, souhaité « se réapproprier le vote car le système est à bout ». D’autres encore ont souligné l’importance de la journée de grève du 5 février. 

    L'idée du référendum d'initiative citoyenne 

    Différents concepts ont ensuite été abordés, tels le vote blanc révocatoire, l’assemblée constituante ou le RIC (référendum d’initiative citoyenne). Un RIP (pour populaire) existe dans la Constitution, mais que les conditions requises (4,7 millions de personnes, 185 parlementaires) rendent inapplicable. 
    « Le RIC permet aux citoyens de donner leur accord aux politiques pour l’application d’une loi. Il évite la corruption ». Une bonne idée de participation directe du citoyen, pour un juriste invité.
    Un « référendum populaire » figure dans une liste de 42 revendications de gilets jaunes (*).

    Pascal Larcher


    (*) « Création d’un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700.000 signatures alors elle devra être discutée par l’Assemblée nationale qui aura l’obligation (un an après l’obtention des 700.000 signatures) de la soumettre au vote de l’intégralité des Français. »