[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

L’ex- "Plan B" de la France insoumise

France-Insoumise

Brève publiée le 15 mars 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://planbfi.wordpress.com/

Compilations de déclarations de LFI sur le Plan B

Avertissement: ceci n’est pas une page officielle de LFI. Nous y compilons plusieurs déclarations présentant le Plan B comme étant une sortie de l’Union européenne et/ou de l’euro, et non pas une simple « désobéissance » aux traités.

Juin 2016: Après le vote du Brexit, Mélenchon lance la formule « l’Europe on la change ou on la quitte » .

Juin 2016: La synthèse des contributions sur le programme de LFI présente ainsi le Plan B: « La sortie de l’UE est centrale : elle peut prendre plusieurs formes en restaurant par exemple la primauté du droit national sur le droit communautaire ou par l’article 50 du TUE, dans certains domaines et la question monétaire, plusieurs scénarii de sortie de l’euro sous sa forme actuelle ou de refondation de la politique monétaire sont avancés. »

Septembre 2016: l’université populaire de LFI présente un plan de retour au franc, qui n’est plus accessible sur le site internet depuis fin mars 2017.


Décembre 2016: Publication de l’Avenir En Commun: « Le plan B, c’est la sortie des traités européens unilatérale par la France pour proposer d’autres coopérations. L’UE, on la change ou on la quitte. (…) La validation de ce processus passera nécessairement par une décision du peuple français par référendum. (…) le résultat des négociations sera soumis à référendum au peuple français qui décidera souverainement de sa participation à l’Union européenne refondée ou de la sortie« .

Décembre 2016: Une deuxième version de l’Avenir En Commun est publiée, qui diffère uniquement de la première version sur la question de l’euro.


23 février 2017Dans l’Emission Politique, Jean-Luc Mélenchon confirme qu’il organisera un référendum entre le résultat des négociations et la sortie de l’UE.


2 mars 2017: Dans une université populaire, Sophie Rauszer et Jacques Généreux envisagent d’utiliser l’article 50 dans le Plan B (à 39:23). Jacques Généreux précise que l’activation de l’article 50 serait soumise à référendum.

2 mars 2017: Mise en ligne d’une fiche programmatique présentant le Plan B comme une sortie de l’Union Européenne et un retour à une monnaie nationale. Cette fiche résume le contenu du livret Plan B qui ne sera jamais rendu public.

11 mars 2017: Le sommet du Plan B en Europe, avec Podemos et le Bloco, présente « un Plan B pour un « divorce à l’amiable » de l’euro ou un plan de sortie euro pour un seul pays »

8 avril 2017: Mélenchon présente chez Ruquier le Plan B comme une sortie de l’UE (à 16:15), en précisant qu’il s’agit d’une arme de dissuasion.

12 juin 2018: Adrien Quatennens présente encore le Plan B de sortie de l’Union Européenne comme étant une arme de dissuasion.

6 juillet 2018:  Thomas Guénolé présente le Plan B comme une sortie comparable au Brexit (28è minute). Il précise que ce Plan B peut être interprété soit comme une menace dissuasive, soit comme un plan prêt à l’emploi, et jure qu’il ne sera jamais abandonné.

11 mars 2019Dans une interview, plusieurs cadres LFI affirment que le Plan B n’a jamais été un Frexit, et Thomas Guénolé le présente comme une « désobéissance unilatérale ».