[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Congrès de fusion des Communistes Libertaires à Bellenave

    Brève publiée le 10 juin 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.regardactu.com/2019/06/congres-de-fusion-des-communistes-libertaires-a-bellenave.html

    En ce week-end de Pentecôte avait lieu, aux confins des territoires des Bituriges Cubes et des Arvernes, un congrès d’irréductibles Gaulois. Ainsi pourrais-je facilement démarrer ma chronique.

    Plus sérieusement, il y avait, ce weekend, dans le monde anarchiste, autre chose qu’une énième scission : une fusion de deux collectifs libertaires. Et ça, c’est évidemment nouveau. Pour ma part, étant partisan d’un anarchisme sans adjectif à l’instar de Voltairine de Clère, j’ai vu cet évènement d’un œil bienveillant.

    Quel plaisir de voir quelques 180 congressistes, dont beaucoup de jeunes, venir débattre des nouveaux statuts de la nouvelle organisation naissante.

    Alternative Libertaire (AL) est une organisation existante depuis 28 ans. La Coordination des Groupes Anarchistes (CGA), quant à elle, n’a que 17 ans.
    Ces deux groupes, notamment en Auvergne, ont de plus en plus l’habitude de travailler ensemble dans le combat quotidien contre le capitalisme et sa résultante qu’est le fascisme. Et c’est tout naturellement, qu’il y a, à peu près 18 mois, le désir de se rapprocher s’est fait sentir.

    Oh ! Bien sûr ! Tout n’est pas simple. Quelques différences notables ont pu surgir çà et là. Mais la même envie de se rapprocher pour grandir ensemble a été la plus forte.

    C’est ainsi que, dans ce formidable village de l’Allier, sur le Vert Plateau de Bellenaves, 180 personnes venues des quatre coins de la France, mais aussi de Belgique, de Suisse et d’Italie, ont débarqué.

    Le 8, à partir de 15h, les débats ont commencé pour parler des différents amendements du manifeste. Ces amendements seront adoptés ou rejetés par une majorité à 60% le dimanche 9 après-midi et lundi 10 matin. Et il sera également décidé du nouveau nom issu de la fusion.

    Les débats ont été riches et intenses. Par exemple :

    • Doit-on écrire dans les statuts un boycott strict de toutes les élections bourgeoises ou bien peut-on envisager quelques entorses dans les élections municipales, par exemple, en vue d’un municipalisme libertaire cher aux premiers grands théoriciens de l’Anarchisme ?

    • Doit-on féminiser patron, dirigeant, au nom d’une quelconque égalité de traitement sachant qu’elles sont, avant tout, des représentantes du patriarcat ?
    Est-ce que lutter contre les discriminations implique de lutter contre

    • l’islamophobie alors que nous sommes clairement des bouffeurs de curés, imams, rabbins, etc. ? Parce que, en définitive, au-delà du terme islamophobe, c’est bien de racisme que l’on parle. Certains ont évoqué le terme d’arabophobie mais qui n’est pas davantage vrai à part si l’on parle de la langue. Car, comme chacun le sait (ou devrait le savoir), tous ceux qui sont traités d’Arabes, ne le sont généralement pas.

    Je ne peux résumer trois jours et surtout 18 mois de préparation en quelques lignes mais il est clair qu’un vent nouveau souffle sur l’Anarchie… même si certains préfèrent le mot Libertaire.

    Je noterai, juste au passage, la présence de brassards violet, désignant le groupe de solidarité et protection féministes, qui servait à indiquer que des personnes étaient disponibles pour écouter et intervenir en cas de problèmes particulièrement pour aider les femmes. Même si c’est bien de le faire, je trouve dommage qu’on soit encore obligé d’en passer par là.

    Le nouveau nom issu de la fusion est : Union Communiste Libertaire

    Pour ma part, connaissant quelques membres des deux organisations, je me suis senti comme un poisson dans l’eau. J’en profite pour vous dire que mon prochain livre est sur le point de sortir : « Fils, petit-fils d’ouvrier… »

    Un grand bravo à l’organisation et au total investissement des camarades d’AL et de la CGA d’Auvergne.

    Alain