[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    HOMMAGE DES GJ D’ANGERS AUX RÉVOLTÉS DE 1789

    Gilets-jaunes

    Brève publiée le 16 juillet 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://lecercle49.wordpress.com/2019/07/15/hommage-des-gj-dangers-aux-revoltes-de-1789/

    Action réussie des Gilets jaunes d’Angers
    en cette belle journée du 14 juillet
    pour rendre hommage à ce peuple de 1789 qui se souleva
    contre l’insupportable injustice d’un régime despotique.
    ( ça ne vous rappelle rien ? )
    Que voulaient-ils ?
    Ils voulaient la fin des oppressions, la fin des tyrannies,
    la fin du glaive, le travail pour l’homme,
    l’instruction pour l’enfant, la douceur sociale pour la femme,
    la liberté, l’égalité, la fraternité, le pain pour tous,
    l’idée pour tous, l’édénisation du monde, le Progrès ;
    Et cette chose sainte, bonne et douce, le progrès,
    poussés à bout, hors d’eux-mêmes, ils la réclamaient terribles,
    demi-nus, la massue au poing, le rugissement à la bouche.
    C’étaient les sauvages, oui ; mais les sauvages de la civilisation.
    Ils proclamaient avec furie le droit ;
    Ils voulaient, fût-ce par le tremblement et l’épouvante,
    forcer le genre humain au paradis.
    Ils semblaient des barbares et ils étaient des sauveurs.
    Ils réclamaient la lumière avec le masque de la nuit.
    En regard de ces hommes, farouches, nous en convenons,
    et effrayants, mais farouches et effrayants pour le bien,
    il y a d’autres hommes, souriants, brodés, dorés, enrubannés, constellés, en bas de soie, en plumes blanches, en gants jaunes,
    en souliers vernis, qui, accoudés à une table de velours
    au coin d’une cheminée de marbre,
    insistent doucement pour le maintien et la conservation du passé,
    du moyen-âge, du droit divin, du fanatisme, de l’ignorance,
    de l’esclavage, de la peine de mort, de la guerre,
    glorifiant à demi-voix et avec politesse le sabre,
    le bûcher et l’échafaud.
    ( Victor Hugo, extrait des Misérables )
    Et petit rappel historique pour ceux qui ne comprennent pas
    pourquoi il fallait être là en ce dimanche… 14 juillet. ( Le Média ) :