[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Poitiers : le NPA veut une ville anticapitaliste

    NPA

    Brève publiée le 20 septembre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/poitiers-le-npa-veut-une-ville-anticapitaliste

    Les militants du NPA (Alexandre Raguet, Manon Labaye, Maryse Desbourdes et Emmanuelle Sammut) espèrent peser demain dans le débat des municipales.

    Les militants du NPA (Alexandre Raguet, Manon Labaye, Maryse Desbourdes et Emmanuelle Sammut) espèrent peser demain dans le débat des municipales. 

    Le Nouveau parti anticapitaliste avance 170 propositions pour les municipales de mars prochain. Anticapitalistes, écologistes et féministes.

    Même s’il est peu probable qu’ils remportent les élections municipales en mars prochain, les militants du NPA entendent peser dans le débat et faire progresser leurs idées. Celles-ci figurent dans un programme comprenant quelque 170 propositions, visibles pour l’heure sur la Toile.
    « On sait bien qu’on n’est pas majoritaires mais on veut être des poils à gratter, avance Alexandre Raguet, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste. On ne se cache pas d’être de gauche et anticapitalistes. Notre courant politique n’est pas énorme mais il existe à Poitiers. »
    Transports gratuits et petite enfanceDans le catalogue de mesures, « pas des mesurettes », élaboré par le NPA figurent de grandes thématiques qui lui sont chères. C’est par exemple la question des transports en commun gratuits tous les jours de l’année.
    « Il y a dix ans, on disait partout que c’était une utopie, se souvient Maryse Desbourdes, élue municipale NPA de 2008 à 2014 à Poitiers, aujourd’hui des villes l’ont fait [Niort, Châteauroux, ndlr] on sait que c’est possible. »
    Tenant d’un écosocialisme qui s’oppose à une logique néolibérale dans laquelle il inclut la majorité municipale actuelle, le NPA veut aussi avancer sur les questions sociales telles que la création d’un service public de la petite enfance, les solidarités, la réquisition des logements vides, la création d’un lieu d’accueil d’urgence des femmes victimes de violences ou encore la gratuité des protections hygiéniques pour les femmes en situation de précarité.
    Côté stratégie, le NPA dit n’avoir rien tranché. Une liste, pas de liste ? Des alliances, pas d’alliances ? « On est prêts à discuter », rappelle Alexandre Raguet, tout en excluant une fusion au second tour avec une équipe PS-PC.
    « On ira dans une liste qui défendra le bus gratuit ou on n’ira pas », ajoute-t-il. Un premier grand meeting de campagne est programmé pour le mois de novembre à Poitiers, « avec une figure nationale ». « On dira alors ce qu’on fait », promettent les militants.