[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Clément Pairot : "Ce que dit Elizabeth Warren depuis 4 ans, Bernie Sanders le dit depuis 40 ans"

    Sanders USA

    Brève publiée le 27 septembre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Primaire démocrate, procédure d’impeachment : quelle campagne électorale dans la perspective de la présidentielle américaine de 2020 ? Pour en parler, Clément Pairot, auteur de Démocrazies : un Frenchie dans la campagne de Bernie Sanders, aux éditions Qui Mal Y Pense, est l’invité de #LaMidinale.

    VERBATIM

     Sur les chances de Bernie Sanders 
    « Bernie Sanders part avec des atouts plus forts pour gagner qu’en 2016. »
    « La différence par rapport à 2016, c’est qu’il est très identifié. »
    « Il a structuré une base militante qui lui a permis de financer sa campagne - aujourd’hui, il a un trésor de guerre de 40 millions de dollars qui sont sécurisés. Donc il est certain d’aller au moins jusqu’au “Super Tuesday” et probablement jusqu’à la fin. »
    « En 4 ans, le Parti démocrate a changé son approche sur les politiques à mener. »
    « Les sujets que portait Bernie Sanders à l’époque et qui étaient considérés comme marginaux, font aujourd’hui la centralité du débat. Tout le monde n’est pas d’accord mais tout le monde en débat. »

     Sur l’establishment au sein du Parti démocrate 
    « Quand je parle de l’establishment, je ne parle pas forcément des candidats, je parle de la machine de tête du Parti démocrate. »
    « En 20 ans, le Parti démocrate a été sous la mainmise de la famille Clinton. Ça biaise beaucoup de choses. »
    « Alexandria Ocasio-Cortez est l’incarnation de l’anti-establishment dans le Parti démocrate. »
    « L’establishment du Parti démocrate n’est pas aligné avec les positions de Sanders. »

     Sur l’opposition Elizabeth Warren / Bernie Sanders 
    « Ce qui différencie Warren de Sanders, c’est que ce que dit Warren depuis 4 ans, Sanders le dit depuis 40 ans. »
    « Warren ne veut pas aller directement à l’encontre des intérêts de l’establishment. Ça pose question de la manière dont elle gérerait son mandat si elle devenait présidente. »
    « Warren a été Républicaine dans les années 80 sans que jamais elle ne s’en explique. »
    « Sanders est en faveur d’une couverture de santé universelle exclusivement publique. Warren manque de clarté sur le sujet et semble plus arrangeante vis-à-vis des sociétés d’assurances privées. »

     Sur les sondages des primaires démocrates 
    « Joe Biden, dès son entrée en campagne, est entré en tête des sondages parce qu’il était le plus connu et qu’il arrivait avec son bagage de vice-président d’Obama. »
    « Joe Biden ne monte pas dans les sondages et n’a que des coups à prendre dans cette primaire. »
    « Joe Biden ne prend aucune mesure forte dans sa campagne et son programme n’est pas vraiment intéressant. » 
    « Il va baisser progressivement dans les sondages. La question, c’est :à quelle vitesse et est-ce qu’il baissera ? Et sera-ce suffisamment vite pour ne pas être le nominé final ? »
    « Bernie Sanders est le deuxième choix de ma la majorité des électeurs de Warren et de Biden. Donc un abandon de Biden peut être favorable à Sanders. »
    « Warren est une nouvelle figure, elle est plus jeune et c’est une femme. Elle progresse dans les sondages. »
    « Les médias font monter la candidature de Warren par des biais grotesques. »

     Sur le mouvement “Sunrise” 
    « Sunrise est un mouvement porté sur les questions écologiques, qui se positionne à la gauche du Parti et proche d’Alexandria Ocasio-Cortez. »
    « Au printemps, Sunrise a lancé un appel pour organiser un débat uniquement sur la question écologique avec les candidats… Ce qu’a refusé l’establishment. »

     Sur la procédure d’impeachment 
    « Donald Trump a déposé sa candidature pour la primaire 2020 au lendemain de sa prise de fonction. »
    « Durant longtemps, Trump a été très haut dans les sondages - plus haut qu’Obama. »
    « Trump reste le candidat d’office, présumé, pour le Parti républicain et, aujourd’hui, aucune primaire n’est prévue. »
    « Aujourd’hui, pour aller au bout de la procédure d’impeachment, on a besoin des 2/3 du Sénat et le Sénat est majoritairement républicain. »
    « Si la procédure d’impeachment, même sans aller au bout, affaiblit trop Donald Trump - notamment dans les sondages -, il est possible qu’on ouvre la possibilité d’une primaire. »
    « Alors que Nancy Pelosi lance cette procédure d’impeachment tout en étant l’incarnation de l’establishment démocrate, c’est sûrement parce qu’elle pense que, finalement, ne plus avoir Trump c’est peut-être la garantie de l’effondrement de la candidature Biden. »
    « Biden est haut dans les sondages mais n’a que des coups à prendre. »
    « Si Trump n’est plus là, on n’a plus besoin de Biden et ça réouvre le débat Warren versus Sanders mais aussi des autres petits candidats. »

    Voir toutes les vidéos