[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    La CGT Service public "met en débat" la construction de la grève illimitée à partir du 5 décembre

    CGT Décembre2019

    Brève publiée le 11 octobre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    (Figaro) Dans un communiqué, la fédération CGT des services publics «réaffirme son exigence du retrait du projet de réforme» des retraites, et poursuit son engagement contre les plans du gouvernement en appelant à rejoindre la grève illimitée du 5 décembre prévue dans les transports publics.

    Pour la fédération, cette mobilisation représente une «perspective majeure dans le combat à mener pour défendre nos retraites et faire reculer le gouvernement». Les «journées d'action isolées [...] ne correspondent plus aux attentes des militants et des agents», souligne l'organisation, qui préconise «d’œuvrer au «tous ensemble», à la même date, sur des revendications communes». Dans ces conditions, elle «appelle toutes les instances de la Fédération à s'engager dans la mise en débat de la construction de la grève à compter du 5 décembre».

    Les détails de la mise en place de la mobilisation devraient être précisés notamment lors du prochain congrès fédéral de la fédération, «qui se tiendra à Montpellier du 18 au 22 novembre», ajoute le communiqué.

    La fédération rejoint donc la mobilisation qui se prépare dans les transports : la troisième fédération des routiers, FO Transports et logistique, a appelé à «une grève illimitée à partir du 5 décembre». Celle-ci se conjuguera à un mouvement prévu par les cinq syndicats de la RATP (Unsa, CFE-CGC, Sud, FO et Solidaires). Ces organisations espèrent faire reculer le gouvernement sur son projet de réforme des retraites, qui représente, selon eux, «un recul sans précédent» pour le public comme le privé.