[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Ken Loach : "Je cherche à faire surgir la colère du public"

    Brève publiée le 17 octobre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.regards.fr/la-midinale/article/ken-loach-je-cherche-a-faire-surgir-la-colere-du-public

    Son film « Sorry We Missed You » vient de sortir en salles. Il nous parle du capitalisme hors-de-contrôle et des conditions intolérables de travail et de vie de certains d’entre nous. Le réalisateur Ken Loach est l’invité de #LaMidinale.

    VERBATIM

     Sur l’objet cinématographique 
    « Un film doit d’abord nous raconter une histoire. »
    « C’est l’histoire d’une famille dans laquelle les parents ont tous les deux un travail précaire : un livreur qui est faussement considéré comme un auto-entrepreneur et une aide-soignante qui a un contrat à zéro heure »
    « Ils sont endettés… Le moindre problème et la dette augmente. Donc ils doivent travailler plus longtemps. Ils sont piégés. »
    « Il y a un challenge : si cette situation est intolérable, que faisons-nous ? »

     Sur l’espoir dans le film 
    « L’objectif du film, c’est de laisser le spectateur en colère. »
    « On a discuté pour savoir s’il devait y avoir un syndiqué ou si les livreurs ne devaient pas se réunir pour résister… Mais ce genre de choses n’arrivent pas dans la réalité. »
    « En tant qu’auto-entrepreneur, vous n’avez pas aucun pouvoir. »
    « Les aides de l’Etat sont très faibles. »
    « Certains parents préfèrent ne pas manger eux-mêmes pour nourrir leurs enfants. »
    « Si vous avez des dettes, vous devez trouver du travail quelque part… Et peu importe si c’est un mauvais boulot et qu’on vous exploite. »

     Sur le Parti travailliste 
    « En Grande-Bretagne, nous avons le plus grand parti politique d’Europe : le Parti travailliste, un parti actuellement à gauche pour la première fois depuis plus de cent ans. »
    « Le Parti travailliste est attaqué par tout l’establishment, y compris la BBC et le soi-disant de gauche, The Guardian. »
    « Le Parti travailliste de Jeremy Corbyn a vraiment besoin de soutien en France. »

     Sur la démocratie et le capitalisme 
    « La Grande-Bretagne est supposée être une démocratie mais vous ne pouvez avoir une démocratie sans une presse libre. »
    « Par nature, le capitalisme est hors-de-contrôle. »
    « On a essayé de contrôler le capitalisme, notamment avec la social-démocratie, mais ça a toujours échoué. »
    « Les grandes entreprises se font de la concurrence sur la qualité et sur les prix. 
    Comment font-elles pour réduire les prix ? En réduisant le coût du travail et en augmentant l’exploitation. Ce qui fait que l’on doit travailler plus pour moins d’argent. »
    « Petit à petit, les entreprises suppriment les congés payés et les arrêts maladies, ne respectent plus les 8 heures de travail par jour… »

     Sur le Brexit 
    « Pour moi, la gauche devrait dire que le Brexit est une destruction. »
    « Les problèmes liés au capitalisme continueront d’exister une fois que nous aurons quitté l’Union européenne. »
    « Le Brexit est né d’une querelle entre deux camps de la droite. »

     Sur le port du voile islamique 
    « La liberté de culte et de religion, ça devrait vouloir dire pouvoir porter des vêtements liés à votre religion. »
    « Les Chrétiens ont des nonnes, des moines et un clergé qui se baladent en robes longues. »
    « Les gens devraient pouvoir porter ce qu’ils pensent être approprié. »

    Voir toutes les vidéos