[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Lannemezan. 500 personnes pour Georges Ibrahim Abdallah

Brève publiée le 23 octobre 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.ladepeche.fr/2019/10/22/500-personnes-pour-georges-ibrahim-abdallah,8496051.php

La présence de Philippe Poutou a été très remarquée.

Ils étaient un demi-millier à se retrouver, samedi 19 octobre, pour demander la libération de Georges Ibrahim Abdallah, le détenu enfermé depuis le plus longtemps en France. Pour Alain, qui fait partie des anciens du collectif Libérons Georges Abdallah, «c'est une belle réussite, d'autant plus qu'il n'y a pas de nouveautés cette année». Il complète : «D'ailleurs, on est dans une impasse juridique, seule une décision politique peut permettre la libération de ce militant enfermé depuis 39 ans en France… et libérable depuis 20 ans. Ça force l'admiration, un homme qui n'a pas changé de conviction malgré l'enfermement. À tel point que c'est quasiment du jamais vu, il a 76 parloirs, 76 personnes qui ont demandé et obtenu l'autorisation de le voir».

Suzanne est l'une d'entre elles. C'est elle qui commence les prises de parole devant le centre pénitentiaire, en lisant le message du prisonnier. Il commence par remercier les participants, en notant l'importance de ce mouvement, motivation pour «se tenir debout». Il parle ensuite de ses «camarades d'incarcération», les Basques dont Ibon Fernandez, toujours là malgré une maladie grave. Mais l'actualité est aussi présente avec le Kurdistan et Recep Erdogan, la Palestine aussi bien sûr. Il conclut : «Camarades, c'est ensemble et seulement ensemble que nous vaincrons». Lui succède les jeunes révolutionnaires de Zürich et de nombreuses autres organisations. À noter également la présence de Philippe Poutou, candidat du NPA aux élections présidentielles de 2012 et 2017, très remarquée par les manifestants.