[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    L’UNSA Ferroviaire rejoint l’appel à la grève reconductible à partir du 5 décembre

    Décembre2019 SNCF

    Brève publiée le 4 novembre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/greve-a-la-sncf/l-unsa-ferroviaire-rejoint-l-appel-a-la-greve-reconductible-a-partir-du-5-decembre_3663351.html?fbclid=IwAR2I8pV5J1mOQmdPOVjsUYUczPPNntmq1qmFgligJ-yGRayYGZpRUfGFdI4

    Jusqu'à présent seul SUD-Rail appelait à la grève à la SNCF. En revanche de nombreux syndicats ont lancé un mouvement reconductiblre à la RATP.

    Une manifestation contre le projet de réforme des retraites, à Toulouse, le 24 septembre.

    L’UNSA Ferroviaire, deuxième syndicat de la SNCF, appelle à son tour à une grève à partir du 5 décembre pour protester contre la réforme des retraites. Jusqu’ici, seul SUD-Rail (troisième syndicat) appelait à la grève à la SNCF.

    Pour rappel, six syndicats de la RATP ont déjà déposé des préavis de grève à cette date. Il s'agit de la CGT RATP, l'Unsa-RATP, la CFE-CGC RATP, Sud-RATP, Solidaires-RATP et FO-RATP.

    Les organisations syndicales de jeunesse (Solidaires, FIDL, MNL, UNL et UNEF) ont également appelé à une première journée de grève interprofessionnelle le jeudi 5 décembre, dans un communiqué commun publié mercredi 16 octobre.

    Deux scénarios alternatifs envisagés

    Par ailleurs, le secrétaire d'Etat au Transport, Jean-Baptiste Djebbari, a reçu ce jeudi les syndicats de la RATP. Deux scénarios alternatifs sont envisagés pour éviter des grèves massives : n'appliquer la réforme qu'aux seuls nouveaux entrants sur le marché du travail ou la reporter dans le temps pour qu'une majorité de personnes ne soit pas concernée.

    Jeudi soir, le Premier ministre Edouard Philippe anime quant à lui le premier débat sur la réforme dans le Jura.