[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Le 5 décembre, les énergéticiens et mineurs en grève reconductible

5decembre2019

Brève publiée le 7 novembre 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.fnme-cgt.fr/index.php/communiques/retraite-le-5-d-cembre-les-nerg-ticiens-et-mineurs-en-gr-ve-reconductible

RETRAITE : LE 5 DÉCEMBRE LES ÉNERGÉTICIENS ET MINEURS EN GRÈVE RECONDUCTIBLE !

La FNME CGT a décidé de s’inscrire dans la grève reconductible prévue le 5 décembre prochain.

Face aux enjeux et risques de la réforme radicale gouvernementale sur les retraites, la FNME CGT réaffirme qu’elle est contre tout projet qui mettrait fin à la retraite par répartition avec la création d’un système universel de retraite par points ayant pour conséquence d’individualiser les droits en lieu et place des garanties collectives.

Le gouvernement veut faire croire que le nouveau système maintiendra le niveau de pension et l’âge de départ, avec un supplément de transparence. Il n’en est rien. Pour rappel, en Suède, le système de retraite à points institué au milieu des années 1990, a fait baisser les retraites de 92 % des femmes et de 75 % des hommes.

La perspective de régime unique conduirait à la disparition des régimes des fonctionnaires et des 42 régimes spéciaux.

Or, la FNME CGT est opposée à toute réforme des régimes spéciaux des IEG et Mineurs.

Le régime des retraites des IEG est une partie intégrante du statut et n’est pas financé par les contribuables. Au contraire, il contribue à la solidarité nationale inter régimes.

La FNME CGT veut conserver les spécificités du régime y compris sur la pénibilité et les droits acquis pour les femmes.

Si le régime spécial des IEG n’est pas négociable, cependant il peut être largement amélioré notamment sur :

  • La revalorisation des minimums de pension ;
  • Des moyens pour régler rapidement les requêtes des anciens combattants d’Afrique du Nord ;
  • Des moyens pour régler les problèmes des inactifs qui n’ont pas accès aux nouvelles technologies.

La FNME CGT a demandé au secrétaire d’État en charge de la réforme des retraites de recevoir au plus vite la corporation minière dont le maintien du régime spécial est exprimé et porté par le plus grand nombre.

De plus, la situation tendue dans les entreprises du secteur énergétique avec la privatisation d’ENGIE, la casse d’EDF, les fermetures envisagées des centrales au charbon et nucléaires, les licenciements chez Neptune Energy, etc., conduit la FNME CGT à coordonner ses syndicats pour faire durer la grève et impulser des actions sur l’outil de travail partout dans les territoires dès le 5 décembre.

Interlocuteurs :

Gilles GOURON : 06 21 59 89 41

Sébastien MENESPLIER : 06 58 00 50 15