[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    LCI, BFM-TV, C NEWS intox en continu au service de la macronie

    Brève publiée le 17 novembre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.frontsyndical-classe.org/2019/11/lci-bfm-tv-c-news-intox-en-continu-au-service-de-la-macronie.html

    Pendant des heures et des heures on aura pu subir les images de voitures en flamme, le ballet des "force de l'ordre" et de black blocks avec à l'horizon pratiquement pas de gilets jaunes.

    Toutes les chaînes en continu, LCI, C-NEWS et BFM-TV diffusant le même scénario ad nauseam !

    _____________________________

    RAPPEL :

    LCI appartient à la famille Bouygues

    BFM-TV appartient au groupe Altice dominé par Patrick Drahi (SFR)

    C- News appartient à Vincent Bolloré

    TOUS multimilliardaires 

    ____________________________

    Gilets jaunes pourtant auxquels on impute des désordres urbains de la Place d'Italie, le saccage d'un monument, l'agression contre les pompiers venus éteindre les incendies.

    informations Actualités Google à 17 h 30

    Par exemple sur LCI les commentateurs attitrés, les essayistes estampillés, les représentants de "think thanks" en cour viendront en permanence sur fond d'images de violences, de cagoulés tout de noir vétus déverser leurs commentaires prétendant donner un sens à ce qui se passe : stratégie de maintien de l'ordre, images au profit de qui, questions sur la convergence des luttes dans la perspective du 5 décembre...

    Tout cela permettant d'ignorer le contenu des revendications du mouvement, les exigences qui mettent en cause la politique que poursuit Macron, de faire silence sur les autres manifestations à Paris et en Province se déroulant dans le calme, les caméras de "nos" chaînes" en continu ne quittant pas un seul instant la place d'italie.

    Où nous dit-on l'autorité a décidé de fixer les éléments violents AFIN de les confiner pour les appréhender et les identifier!

    Et que pensez-vous qu'il arriva ? 

    Et bien ce qui était présenté comme une nasse dont on ne pouvait s"échapper se transforme quelques minutes plus tard en passoire, lesdits éléments violents ayant échappé au "piège" policier, se dirigeant vers la Bastille et pouvant tranquillement continuer à casser du mobilier urbain en chemin.

    Confirmation de la volonté du pouvoir au travers de sa gestion policière d'utiliser les violences urbaines comme une diversion, un outil de division et d'affaiblissement de la protestation populaire.

    Des leçons à méditer dans la perspective du prochain 5 décembre en n'hésitant pas à accuser le pouvoir de favoriser les désordres pour tenter d'échapper à la pression qui pèse sur lui et doit le contraindre dans un premier temps à renoncer à sa contre-réforme des retraites.

    Lui infligeant de la sorte une défaite politique magistrale dont il essaie de se libérer par des manipulations adossées aux médias système!

    LCI en pleine action

    et qui associe en permanence saccages et Gilets jaunes

    le préfet de Paris  amalgamant black blocks et Ultras gilets jaunes

    Mais c'est cela qui inquiète vraiment le pouvoir :

    7 français sur 10 soutiennent le mouvement des gilets jaunes et 6 sur 10 estiment que le mouvement leur a profité selon un sondage odoxa publié par France Info. Un an après le début du mouvement le 17 novembre 2019, le soutien populaire, la mobilisation de classe, ne se dément pas !