[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Le camp du préfet Lallement

Brève publiée le 18 novembre 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://aplutsoc.org/2019/11/17/le-camp-du-prefet-lallement/

Le préfet Lallement parcourant ce dimanche matin la place d’Italie où ses troupes, la veille, ont nassé, provoqué et brutalisé, a été interpellé par une dame lui disant « je suis gilet jaune, M’sieur le préfet« , il a passé son chemin en disant « Nous ne sommes pas dans le même camp, madame« .

S’il avait voulu faire le « serviteur impartial de l’État« , il aurait dit à la dame « je suis un préfet de la République que vous soyez gilet jaune ou pas et je suis là pour maintenir l’ordre« , etc., ça aurait valu ce que ça aurait valu mais cela aurait été le discours « classique ». Mais non. Son laconique « Nous ne sommes pas dans le même camp, madame » veut tout dire. Il ne cherche même pas à faire semblant : pour lui, il n’y a pas de République ou, au mieux, la sienne, la V°, est un « camp ». Il défend un « camp » contre un autre « camp ».

Dans la guerre civile, car il pense en termes de guerre civile. Mac-Mahon et Chiappe peuvent se réjouir dans leurs tombes. Voila qui est clair. Si ce pouvoir apeuré cherche la violence et la provocation, c’est la grève générale tous ensemble qu’il faut imposer pour sortir de l’impasse.