[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Les maoïstes et socialistes s’installent dans les bastions ouvriers du "vieux Sud" des USA

    USA

    Brève publiée le 26 novembre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Les-maoistes-et-les-socialistes-s-installent-dans-les-bastions-ouvriers-du-Vieux-sud-des-Etats-Unis_a14657.html

    Le groupe communiste "Liberation Road" (des maoïstes issues du Freedom Road Socialist Organization ou FRSO) et les Socialistes démocrates d’Amérique (DSA), ont fortement concentrés leurs actions sur les états du "Vieux sud" des États-Unis. A Knoxville (Tenessee), les maoïstes entrent au Conseil municipal - article et traduction Nico Maury

    Ville par ville, la gauche cible les conseils municipaux, les commissions scolaires et les assemblées législatives des États dans le cadre d'une stratégie à long terme visant à saper les bases ouvrières du Parti républicain dans ses forteresses du Sud. 

    Le 5 novembre, Liberation Road et la DSA ont élu Amelia Parker, au conseil municipal de Knoxville (Tennessee). Si deux autres candidats socialistes ont échoué a remporter des wards (sièges), Parker rejoint Seema Singh Perez, un socialiste déjà élu dans le conseil municipal. Il y a donc 2 élu.e.s du DSA sur les 9 sièges du conseil. 

    La presse conservatrice des Etats-Unis s'inquiète de cette situation car "si Liberation Road et le DSA veulent prendre le contrôle des villes clés du Sud, où les sièges sont généralement gagnés ou perdus avec au plus quelques voix, ils disposent de suffisamment de militant.e.s et d’argent pour le faire". 

    Liberation Road, et son aile étudiante Progressive Student Alliance (implantée notamment à l'Université du Tennessee), comptent plusieurs centaines de militant.e.s et de sympathisant.e.s au Tennessee, en Virginie, en Caroline du Nord, en Géorgie et au Kentucky. Knoxville, est un ancien bassin industriel et textile dont la reconversion vise le développement de la recherche et des nouvelles technologies.