[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    60% de la population soutient la grève du 5 décembre

    Décembre2019

    Brève publiée le 4 décembre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/avant-le-5-decembre-71-des-francais-preoccupes-par-lavenir-de-leurs-retraites-sondage-exclusif_fr_5de666f3e4b0d50f32a8f660?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680

    Un sondage Yougov pour "Le HuffPost" montre que 60% des personnes interrogées soutiennent la grève du 5 décembre.

    Image d'illustration / Une manifestation de retraités à Marseille, le 15 décembre

    AFP - Image d'illustration / Une manifestation de retraités à Marseille, le 15 décembre 2018

    OPINION - À la veille du mouvement de grèves et de manifestations du 5 décembre contre la réforme des retraites, ce sondage exclusif Yougov pour Le HuffPost n’est pas une bonne nouvelle pour le gouvernement qui tente de gagner les faveurs de l’opinion en se plaçant du côté des usagers.   

    Selon une enquête Yougov réalisée pour Le HuffPost les 2 et 3 décembre sur un échantillon représentatif de 1031 personnes, 60% des Français interrogés disent soutenir le mouvement qui s’oppose à la réforme des retraites.

    33% de l’électorat LREM soutient la grève

    Sans surprise, c’est chez les sympathisants de gauche que le taux de soutien est le plus élevé: 92% des personnes interrogées qui se sentent proches de la France Insoumise soutiennent la mobilisation.

    Mais la droite n’est pas en reste: 44% des proches des Républicains sont également en soutien à la grève du 5 décembre, ce qui n’est pas habituel dans cette famille politique. 79% soutiennent également le mouvement parmi les électeurs du Rassemblement national.

    À ne pas négliger non plus, 33% de l’électorat proche de La République en Marche soutient le mouvement du 5 décembre alors même que la fin des régimes spéciaux figurait dans le programme du candidat Macron. 

    71% des Français préoccupés par l’avenir de leurs retraites

    Autre chiffre clé, 71% des personnes interrogées se disent “préoccupées” pour l’avenir de leurs retraites. Ce taux monte à 83% de préoccupation chez les 35-54 ans. Il est de 70% chez les plus jeunes (18-34 ans) et de 63% chez les plus de 55 ans. Seuls 24% des sondés disent ne pas être préoccupés par cette question sur leur avenir. Ce qui démontre que les Français, dans leur ensemble, s’intéressent de près à cette réforme et redoutent ses conséquences. Une telle préoccupation peut également expliquer pourquoi, pour le moment, une large partie d’entre eux soutient la mobilisation.

    Sur le fond du projet, 40% des Français interrogés sont favorables à la création d’un système unique pour tout le monde et donc à la fin des régimes spéciaux, comme le propose Emmanuel Macron. 45% en revanche y sont opposés, ce qui montre une France coupée en deux sur la question de l’universalité du régime qui peut s’expliquer par un manque de pédagogie de la part du gouvernement sur une réforme qui tarde à être présentée et qui sème le doute dans l’opinion.

    44% craignent “plus d’inégalités” après la réforme

    Réponse plus nette, en revanche, sur la question des effets attendus de cette réforme des retraites. Selon Yougov, 44% des sondés prévoient “plus d’inégalités” après la mise en oeuvre du projet, contre seulement 34% qui pensent qu’il y aura “moins d’inégalités”. 22% ne savent pas répondre à la question, preuve une nouvelle fois du manque de clarté du projet gouvernemental qui n’a pas encore été totalement dévoilé. 

    Enfin, sur la fameuse “clause du grand-père”, un temps envisagée à Matignon, les Français n’y sont plutôt pas favorables. 46% des personnes interrogées ne souhaitent pas que la réforme ne concerne que les nouveaux entrants sur le marché du travail quand 34% se rallient à cette hypothèse.

    Parmi les sympathisants de La République en Marche, le chiffre est encore plus élevé: 53% des Français qui se disent proches du mouvement présidentiel sont opposés à la “clause du grand-père”, pourtant proposée au sein de la majorité. Preuve que le débat n’est pas encore assez clair dans l’esprit des Français, 20% ne savent pas répondre à la question.