[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Nantes. La CGT fait une percée chez Airbus

    Brève publiée le 5 décembre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-la-cgt-fait-une-percee-chez-airbus-6635273

    Aux élections professionnelles, la CGT prend la tête du collège des ouvriers chez l’avionneur. Mais FO demeure première, tous collèges confondus.

    Aux élections professionnelles à Airbus Nantes, auxquelles ont participé 82 % des salariés, la CGT a pris la tête du collège ouvriers, devant FO ; une petite révolution dans l’entreprise. Au parfum de revanche. Les militants CGT n’ont pas oublié « le système scientifique de discrimination issu de l’aérospatiale des années 1960 et 1970 ».

    « Ces élections marquent un tournant,se réjouit Laurence Danet, déléguée CGT. Cette percée historique donne de l’espoir pour l’ensemble des salariés d’Airbus Nantes. »

    Tous collèges confondus, la CGT se hisse au deuxième rang derrière FO, qui demeure première mais a perdu des voix. La faute sans doute à des dissensions internes.

    La CGC chez les cadres et techniciens

    Chez les techniciens et agents de maîtrise, la CFE-CGC reste sur la plus haute marche, avec 42,04 % des suffrages. Idem chez les ingénieurs et cadres, avec 70 % des voix. « D’excellents résultats », commente Xavier Dahéron, responsable de la section.

    Autre enseignement de ces élections, la CFDT n’est plus considérée comme un syndicat représentatif. C’est-à-dire qu’elle ne peut pas prendre part à des accords. Elle perd sa représentativité non seulement dans l’établissement de Nantes, mais aussi à l’échelle du groupe.

    Airbus, qui y fabrique en particulier les caissons centraux, emploie à Nantes environ 2 700 personnes, dont 1 550 ouvriers, 650 techniciens et agents de maîtrise et 450 ingénieurs et cadres.