[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Grève du 5 décembre: éditions spéciales et obsession de la sécurité

    Décembre2019

    Brève publiée le 5 décembre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/12/05/la-securite-obsession-des-chaines-d-info_6021829_3246.html

    Editions spéciales pour tout le monde et dispositif bien rôdé, jeudi, sur les chaînes d’info en continu pour commenter ce jour de grève massive.

    Manifestation à Paris contre la reforme des retraites, le 5 décembre. Croisement boulevard Magenta et boulevard Strasbourg

    Manifestation à Paris contre la reforme des retraites, le 5 décembre. Croisement boulevard Magenta et boulevard Strasbourg JULIEN MUGUET POUR « LE MONDE »

    C’est jour de grève massive et pour les chaînes d’info en continu, c’est pain bénit. Editions spéciales pour tout le monde et dispositif bien rôdé, que ce soit sur BFM-TV, CNews, LCI ou Franceinfo : des reporters devant des gares désertes, aux arrêts de bus, aux péages d’autoroutes, dans les cortèges des manifestants, parfois à moto. Des écrans divisés en deux, trois ou quatre permettent ainsi de suivre des manifs tout en écoutant un intervenant. Et des invités, nombreux, qui vont venir s’enguirlander avec les consultants et autres « experts », habitués des plateaux. Du classique, finalement, pour un 5 décembre 2019 qui n’est pas censé l’être.

    Le déroulé de la journée sur les antennes de BFM-TV, CNews, LCI ou Franceinfo n’est donc pas surprenant. Des témoignages recueillis au petit matin auprès de gens en route tant bien que mal vers le boulot aux discours des syndicalistes et responsables politiques, chacun joue sa partition. En cette journée aussi grise que froide, la première bonne nouvelle, martelée partout, vient de la région parisienne : circulation beaucoup plus fluide que d’habitude ! Plus intéressant, la différence de ton employé selon les chaînes. Electrique et bordélique chez Pascal Praud sur CNews dès le matin, plus posé sur BFM-TV et LCI.

    L’ombre redoutée des black blocs

    Manifestation à Paris contre la reforme des retraites, le 5 décembre.

    Manifestation à Paris contre la reforme des retraites, le 5 décembre. BENJAMIN GIRETTE POUR « LE MONDE »

    Les titres des bandeaux qui défilent en disent aussi beaucoup sur l’inclinaison des chaînes : « Faut-il supprimer les régimes spéciaux ? », « Manifs : la violence, une fatalité ? », « La réforme ou le chaos ? » Et très vite, au-delà des débats sur le bien-fondé éventuel de la réforme des retraites, de ses gagnants et perdants, des méthodes prévues pour la mettre en œuvre et du calendrier toujours aussi flou, un thème revient en boucle : la sécurité. Comme si l’ombre tant redoutée des black blocs planait déjà, alors que les cortèges de manifestants à Marseille, Nantes, Rennes ou Lille n’ont pas encore débuté.

    Interrogé en fin de matiné sur le Vieux-Port à Marseille, Jean-Luc Mélenchon craint, lui, pour la sécurité des manifestants parisiens : « J’espère que le préfet Lallemand ne va pas faire trop de bêtises et utiliser ses méthodes de psychopathe ! » Un bandeau défilant sur toutes les chaînes d’info indique, à la mi-journée, le nombre de contrôles préventifs et d’interpellés. Pendant ce temps, sur le plateau de LCI, le chroniqueur économique Pascal Perri affirme que « les retraités français sont aujourd’hui les plus riches du monde »alors qu’en duplex du siège de la CGT à Montreuil, Philippe Martinez estime que « le système actuel des retraites est le meilleur du monde. Il faut juste l’adapter au monde d’aujourd’hui. »

    Avant Paris, les manifestations débutent dans les grandes villes françaises. Premiers incidents filmés à Nantes, alors que tout se déroule tranquillement ailleurs. Sur fond de nuages de lacrymos et de détonations à la mode nantaise, on rappelle, sur tous les plateaux, l’important dispositif policier prévu dans la capitale : 6 000 membres des forces de l’ordre, dont 180 membres des BRAV (brigade de répression de l’action violente), censés être très mobiles.

    Interpellations en direct

    Manifestation à Paris contre la reforme des retraites, le 5 décembre. Boulevard Magenta.

    Manifestation à Paris contre la reforme des retraites, le 5 décembre. Boulevard Magenta. BENJAMIN GIRETTE POUR « LE MONDE »

    Pendant que les débats sur les méthodes d’intervention des forces de l’ordre se multiplient, CNews est au bon endroit pour filmer une intervention des BRAV : dans une rue parisienne, trois jeunes gens, citoyens allemands paraît-il, sont interpellés et arrêtés. Des marteaux et des masques auraient été retrouvés dans leur véhicule.

    Verd 14 heures, des vues aériennes prises boulevard Magenta donnent une bonne idée de la mobilisation massive de la manifestation parisienne. Pendant ce temps, un reporter de Franceinfo installé derrière un motard filme un boulevard Voltaire presque vide. Paris brûle-t-il ? Peu avant 15 heures, tout près de la place de la République, la situation se tend. Incendies, jets de projectiles, détonations, des casseurs tout de noirs vêtus sont bien au rendez-vous. Combien ? Selon les chaînes, de 400 à 600.

    Et devant les images des incidents, les débats sur l’efficacité des méthodes policières reprennent de plus belle. Pendant ce temps, le gros du cortège est bloqué. Image forte : une vue aérienne de la place de la République avec, dans le fond, une fumée noire qui s’élève dans le ciel gris. Une journée presque comme les autres pour les chaînes d’info en continu.