[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Citroën Aulnay : les espoirs de PSA douchés, la grève est repartie

lutte-de-classe

Brève publiée le 19 mars 2013

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Ce lundi 18 janvier le CCE du groupe PSA était consulté pour avis sur le PSE (la signature définitive est prévue pour le milieu avril). L’espoir de la direction était de démontrer l’isolement de la petite minorité de grévistes.

Les grévistes d’Aulnay avaient donc organisé un rassemblement devant le siège central sur les champs Elysées. Et pour faire la démonstration qu’ils ne représentent pas simplement une petite minorité, à la fin de la semaine dernière ils avaient fait signer une pétition par les non-grévistes pour refuser le PSE en l’état (rappelons que la prime extra-légale se limite à 9 mois de salaire, alors qu’ils demandent 130 000 €). Un succès d’ailleurs puisque près d’un millier de ces non-grévistes l’ont signée.

Devant le siège près de 300 travailleurs d’Aulnay se sont retrouvés (dont quelques non-grévistes). Et finalement les 3 délégués centraux CFDT (malgré l’avis de leur syndicat) se sont prononcés contre le PSE avec les deux de la CGT. Pas suffisant pour faire une majorité (5 contre 15 voix aux syndicats pro-patronaux, SIA, FO, CFTC et CGC) mais considéré comme un succès par les grévistes qui sont donc rentrés à Aulnay regonflés et déterminés à poursuivre leur mouvement.

Par ailleurs environ 180 ouvriers (OS et professionnels) d’Aulnay ont été mutés (mutations individuelles) pour 5 semaines à Poissy... où du propre avis de certains d’entre eux ils n’ont rencontrés ni les conditions de travail qui leur avaient été promises ni l’accueil chaleureux qu’ils espéraient.

Bref, si à Aulnay les grévistes déclarés sont toujours minoritaires... non-grévistes ou malades sympathisent avec eux. Cela s’est encore vu aujourd’hui, après près de 9 semaines de grève. La production ne semble pas prête de reprendre... d’autant plus que la direction a envoyé à Poissy un certain nombre de pièces nécessaires pour terminer quelques centaines de véhicules commencés avant le début de la grève le 16 janvier.

Après la demi-semaine dernière de chômage technique, la grève est donc repartie. Reste cependant toujours aux grévistes à trouver le chemin vers d’autres travailleurs et les fédérer dans la lutte.

Aulnay-sous-bois lundi 18 mars 2013

Le collectif contre les patrons voyous et licencieurs