[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Sanofi. Des salariés perturbent l’AG des actionnaires

lutte-de-classe

Brève publiée le 3 mai 2013

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(Ouest France) L’assemblée générale du groupe pharmaceutique Sanofi a été perturbée vendredi par de multiples interventions de salariés opposés au plan de réorganisation de l’entreprise, qui prévoit la suppression de 914 emplois en France d’ici 2015.

L’annonce de la rémunération du directeur général de Sanofi, Christopher Viehbacher - 2,27 millions d’euros pour sa part variable en plus d’un salaire fixe de 1,25 million d’euros - a déclenché des huées dans la salle.

« On casse les activités, on casse les emplois au service de la santé et de l’autre côté, on voit une minorité d’enrichir. Ce n’est pas supportable et on est là pour l’exprimer haut et fort », a ensuite lancé Thierry Bodin, de la CGT.

La recherche au cœur des préoccupations

« Comment assurer l’avenir du groupe sans une recherche forte ? », ont demandé les salariés, dans une déclaration de l’intersyndicale CGT, CFDT, Sud, lue en ouverture de l’assemblée, en dénonçant « la restructuration et les rachats d’actions aux dépens des investissements dans la recherche ».

Après être intervenus lors de la séance des questions de la salle, les 130 manifestants se sont levés et ont chanté leur version de la Marseillaise dans une version adaptée à Sanofi. Ils ont ensuite quitté la salle avant les votes sans incident.