[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Les ouvriers de l’usine Goodyear d’Amiens bloquent le site

Goodyear lutte-de-classe

Brève publiée le 7 novembre 2013

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(France info) Depuis 4 heures du matin, ils font brûler des pneus devant l'entrée de l'usine pour protester contre le projet de fermeture du site. 

"Si Goodyear a du fric, c'est grâce à nous""Titan-culé, ici c'est chez nous" : arborant ces messages sur des banderoles, les ouvriers de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord (Somme) ont bloqué leur établissement, jeudi 7 novembre dès 4 heures du matin. Le mouvement intervient quelques heures avant le début d'un dernier comité d'entreprise (CCE) qui doit clore le projet de fermeture du site, a-t-on appris auprès d'un représentant syndical. 

"Il y a 300 personnes sur le parking, on était 450 au début du blocage. Personne n'est entré dans l'usine", a rapporté Franck Jurek, représentant CGT. Les ouvriers ont brûlé des pneus et des palettes, et coupé l'accès à l'usine depuis la route. Le reste de la zone industrielle n'est pas touché, a indiqué Franck Jurek, précisant que ceux qui souhaitent travailler peuvent le faire.

Des prises de paroles doivent avoir lieu dans la matinée, pour tenir les salariés au courant des discussions au CCE, mais aucune autre action n'est prévue jeudi. Les ouvriers ont en effet décidé de ne pas manifester devant le siège de Goodyear à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). "C'est notre usine qu'on veut garder, c'est mieux d'être là", a déclaré Franck Jurek. Lors de ce CCE, la direction souhaite recueillir l'avis des élus sur le projet de fermeture et la mise en place du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Ce plan comprend notamment les mesures de reclassement, d'accompagnement ou de formation.