[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Newsletter

Ailleurs sur le Web [RSS]

Lire plus...

Twitter

Décès de Tony Benn, grande figure de la gauche du Labour

international

Lien publiée le 14 mars 2014

Tweeter Facebook

Ces articles de la rubrique « Ailleurs sur le web » sont publiés à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Tony Benn vient de mourir à l'âge de 88 ans. C'était une grande figure de la gauche du parti travailliste.

Sa page wikipedia en anglais est ici : http://en.wikipedia.org/wiki/Tony_Benn

Une réaction du SWP anglais : http://socialistworker.co.uk/art/37695/Tony+Benn+1925-2014+-+Inspiring+socialist+who+moved+left+through+his+life

Une réaction de la Tendance marxiste internationale : http://www.marxist.com/tony-benn-an-outstanding-leader-of-british-left.htm

Une réaction du Comité pour une Internationale ouvrière : http://www.socialistworld.net/doc/6699

Tony Benn avait participé aux gouvernements travaillistes des années 1960 et 1970, et, contrairement à beaucoup d'autres, il a évolué vers la gauche à la fin des années 1970, avant d'être un dirigeant de l'aile gauche du Labour dans les années 1980.

Suite à la défaite des travaillistes en 1979, il ne s'est pas présenté à la succession de Callaghan (premier ministre travailliste), et c'est Michael Foot (http://en.wikipedia.org/wiki/Michael_Foot) qui avait été élu en 1980 à la tête du Labour, marquant un tournant à gauche. Néanmoins, à l'époque, Foot était vu comme un candidat de compromis entre la droite du parti et l'extrême gauche du parti incarnée par Tony Benn.

On peut lire en anglais le programme du parti travailliste aux élections de 1983 ici : http://www.labour-party.org.uk/manifestos/1983/1983-labour-manifesto.shtml

Dans un célèbre discours à la conférence annuelle du parti travailliste en 1980, Benn a indiqué d'un gouvernement travailliste devrait, en quelques jours, nationaliser le secteur industriel, contrôler les mouvements de capitaux, et mettre en place l'autogestion. En 1980, il a échoué de très peu (il a obtenu 49,5%) dans sa candidature pour devenir le chef des parlementaires du parti travailliste.

Dans les dernières années, Benn participait notamment aux campagnes anti-guerre, tout en restant toute sa vie membre du parti travailliste.