[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Le chômage encore en forte hausse en juillet

économie

Brève publiée le 28 août 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(Libération) A CHAUD

Le nombre d’inscrits en France métropolitaine a augmenté de 26 100 en catégorie A, soit +0,8% sur un mois et +4,3% sur un an.

Nouvelle forte hausse du chômage en juillet, pour le 9ème mois consécutif. D’après les chiffres de Pôle emploi, publiés cet après midi, le nombre d’inscrits en France métropolitaine a augmenté de 26 100 en catégorie A, soit +0,8% sur un mois et +4,3% sur un an. En juin, la hausse avait été de +0,3%, soit 9 400 personnes supplémentaires.

En incluant les chômeurs ayant exercé une activité réduite (catégorie B et C), la hausse en juillet est plus forte encore, avec +40 600 inscrits (+0,8% sur un mois, +5% sur un an). Au total, la France métropolitaine compte 3 424 400 inscrits en catégorie A (3 689 500 avec les Dom), et 5 083 800 avec les catégories B et C (5 386 600 avec les Dom).

UN DEMI-MILLION DE CHÔMEURS SUPPLÉMENTAIRES DEPUIS MAI 2012

Politiquement, ce chiffre est terrible pour le Président de la République: il fait en effet franchir à la catégorie A la barre symbolique du demi-million de chômeurs supplémentaires depuis l’arrivée à l’Elysée, en mai 2012, de François Hollande.

Dans le détail, toutes les catégories, jeunes compris (+0,7%), sont touchés par cette hausse, mais aussi les chomeurs de longues durée (+1,1%) et de très longue durée (plus de trois ans, +2%).

Cette fois-ci, le gouvernement met, en partie, cette augmentation sur le dos de l’Europe, expliquant qu’elle «traduit une croissance nulle dans la zone Euro comme en France». Et de vendre, comme à chaque hausse, ses outils, dont leur «atout majeur de la lutte pour l’emploi», le Pacte de responsabilité, qui «va être déployé pour soutenir la compétitivité de nos entreprises, la création d’emplois durables et les secteurs qui perdent des emplois depuis trop d’années».