[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Sortie en douceur du FdG et entrée au NPA : témoignage

    NPA

    Brève publiée le 11 septembre 2014

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/annie-stasse/090914/sortie-en-douceur-du-fdg-et-entree-au-npa

    Et ben voilà. Ca devait arriver. J'avais relaté le 24 juin comment j'avais fait un esclandre durant une réunion du Front de Gauche de ma ville où j'avais dit haut et fort que la candidature de Pierre Laurent à Paris associé au PS m'était insupportable.

    Et l'été, période de calme militant, où plus rien ne se passe (on dirait que les militants sont tous enseignants pour avoir de telles longueurs de vacances !) je n'y ai plus pensé. Mais cela faisait son chemin dans ma tête, tout seul. J'écrivais quelques billets sur l'économie sur ce blog qui me permirent des échanges fructueux pour tous (enfin j'espère, pour moi oui ils le furent).

    Et un jour je me levais sachant ce que j'avais à faire : sortir du FdG, et donc entrer au NPA. C'est le miracle de l'esprit qui travaille tout seul, amasse des informations et finit par nous donner le résultat un matin en se levant : eurêka oui je sais ce que je dois faire.

    J'allais sur le site national du NPA et écrivais au contact que je désirais prendre contact avec des gens de ma ville ou de mon département. Je me rendis compte qu'il avait un site, donc je refaisais le même "discours" mieux ciblé cette fois. Je vous en propose la reproduction car il résume bien le fond de ma pensée :

    Bonjour, Je suis une vieille militante (72 ans), depuis 3 ans à Châteauroux. Actuellement dans le Front de Gauche mais dans aucun parti. Je milite depuis 1964. D'abord UJCML, PSU, CERES (puis les différents courants de la gauche du PS), quitté le PS au congrès de décembre 2005. J'ai fait la campagne du NON à Avignon où j'ai côtoyé Jacques Fortin. Restée inorganisée jusqu'en 2010 où j'ai adhéré au PG, quitté en 2011.

    J'ai été très choquée, dérangée dans mes convictions par l'alliance de Pierre Laurent avec le PS pour les municipales. J'apprends qu'il projette cette même alliance pour les sénatoriales. J'avais dit en réunion mon sentiment et j'avais choqué par la violence qui en a été reçu.

    Vous êtes (à ma connaissance) la seule autre organisation de gauche à Châteauroux. Je n'ai pas encore pris de décisions ferme c'est pour en échanger que je prends contact avec vous.

    Cependant il me faut vous informer que le groupe que nous formons sur Châteauroux me convient. Nous projetons une communauté d'actions la plus large vous comprenant, tant que ceux qui sont en cours de quitter le PS. Je suis convaincue que c'est par une alliance la plus large que nous pourrions avoir une influence positive sur le peuple de France, pour qu'il réapprenne ce qu'est la gauche.

    Mais ce n'est certainement pas en faisant alliance avec le PS dans le but d'élections. Je distingue totalement des individus adhérents à un parti et qui sont déstabilisés dans leur conviction par une politique de droite menée par leur parti et des élus qui trahissent chaque jour. Rien de commun entre les uns et les autres.

    Cependant si l'alliance de Pierre Laurent avec le PS ce confirme, nous, Front de Gauche de Châteauroux, n'auront plus aucune crédibilité, avec juste raison. Tout autant qu'au plan national, et je prévois cette fois la mort définitive du FdG sans espoir qu'il puisse y survivre. Et en fait c'en serait bien ainsi, les alliances contre nature sont malsaines, et se retournent contre leurs auteurs.

    Ne pouvant prévoir d'avance la réaction du FdG et de ses militants à Châteauroux, et malgré le travail de fond commencé dans le cadre de nos 2 élus, j'aimerais un échange politique avec les militants du NPA de Châteauroux pour que nous fassions un point politique sur l'avenir tant au plan national qu'au plan local.

    Cette prise de contact est personnelle, et ne veut pas se superposer au contact en cours entre organisations. Les plans en sont différents.

    Espérant que vous répondrez prochainement, je vous informe que je ne prends pas de vacances et suis donc chez moi tout l'été.
    Fraternellement, Annie Stasse

    Et ils n'étaient, eux, pas en vacances !

    J'avais écrit ce message le 9 août et j'eus une réponse par mail le 14. Et un bref échange se fit, concluant qu'il nous fallait nous rencontrer.

    Cette rencontre eut lieu dans les jours qui suivirent. Elle dura plusieurs heures. Nous étions passionnés l'un et l'autre par tout ce nous avions à échanger, cet échange fut des plus riches, et me confirma encore dans ma position : oui le NPA me convenait.

    Je trouvais par exemple qu'il paraissait nettement plus démocratique et politique que le Parti de gauche dans lequel mon séjour fut bref car fait uniquement de déconvenues et surtout d'arbitraire et dictatorial. De plus jamais je n'y ai (en un an) jamais eu d'échanges politiques. C'est un comble. Par contre dans le cadre du FdG nous avons eu de riches et nombreux échanges politiques…

    La fin du mois d'août s'écoula. Arrive début septembre, et vu ce que j'apprends du FdG tout me confirme dans ma décision. J'attends avec impatiente la prochaine réunion (non encore conviée à celle du début septembre pour raisons d'organisations internes). Je vous en donnerai la suite…

    Il y avait une réunion du Front de Gauche début septembre. Finalement j'ai décidé de ne plus m'y rendre.

    J'ai eu un autre échange téléphonique avec un NPA qui m'informa que les ceuces ex-npa qui l'avaient quittés dans l'espoir que promettait le FdG, sont en cours de revenir… en effet qu'espérer avoir comme influence face à un PCF de 80 000 adhérents d'un millier de militants ?

    Et il eut cette expression qui me plait bien : "comme si une mouche à merde allait conduire un chien… ou les puces sur le chien conduisent-elles sa conduite ?"