[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Sénatoriales: déclaration des élus "Saint Etienne vraiment à gauche"

    NPA

    Brève publiée le 27 septembre 2014

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Les élu-e-s « Saint Etienne vraiment à gauche » ont choisi de mettre un bulletin blanc dans l'urne lors des élections sénatoriales du 28 septembre. Nous sommes obligés de participer au scrutin sous peine d'amende mais nous ne souhaitons pas apporter notre voix à aucune des huit listes en présence dans notre département.

    Nous pensons que le Sénat est une des institutions les moins démocratiques de notre système politique actuel, avec son mode de scrutin indirect, son fonctionnement hérité de la tradition monarchique et ses fastes dorés, bien éloignés du quotidien de l'immense majorité de la population.

    Nos prises de positions politiques depuis notre élection au conseil municipal de Saint-Etienne sont suffisamment claires pour que tout le monde connaisse notre opposition farouche à la droite et à l'extrême droite. Nous combattons également la politique anti-sociale et pro-patronale du gouvernement Hollande-Valls. Le parti communiste, à la différence des dernières élections municipales, présente une liste séparée du parti socialiste mais nous ne pouvons lui apporter notre voix alors que les députés communistes ont voté la semaine dernière la loi « anti-terroriste », profondément dangereuse pour toutes nos libertés fondamentales. Le contexte de guerre ne peut justifier aucune union sacrée derrière le gouvernement.

    Il faut que les citoyens, les salariés reprennent leurs affaires en main. Il faut en finir avec ce système politique qui ne permet pas à l'immense majorité de la population de faire entendre sa voix.

    Philippe Brière et Noura Hamiche, 27/9/2014