[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Trois billets de camarades de la CGT RATP sur le mouvement des gilets jaunes

Par (24 décembre 2018)
Tweeter Facebook

Vous trouvez ci-dessous trois billets qui nous ont été adressés par des camarades de la CGT RATP qui partagent nos analyses et positions sur le mouvement des gilets jaunes.

Nous les portons bien volontiers à la connaissance de nos lecteurs.

Ou en sommes-nous de l'appel de la radicale de gauche Christiane Taubira du Week end dernier ?

"La justice sociale, les conditions de travail, le niveau de vie, la mobilité, l’exclusion, la paupérisation, l’urbanisme qui isole : tous ces sujets sont ceux de la gauche", dit-elle fort justement.

Elle avertit : "... si la gauche ne comprend pas qu’elle a un rendez-vous à honorer, je ne veux pas être là juste pour lui maintenir la tête hors de l’eau..."

"la gauche est dans un état désespéré et désespérant" conclut-elle cinglante !

https://www.lejdd.fr/Politique/exclusif-christiane-taubira-la-gauche-est-dans-un-etat-desespere-et-desesperant-3821495

Dans la bouche de cette politicienne et ancienne ministre bourgeoise, au combien co-responsable de l'état désespéré de la gauche aujourd'hui, cet interview ne manque pas de saveur ni de sel. 

Néanmoins de la part d'une militante de gauche anti raciste reconnue, très influencée par l'oeuvre d' Aimé Césaire, interpellant ses petits copains "désespérant", pour leur livrer sans ambages cette vérité : "si nous ne nous mettons pas à la tête des gilets jaunes, c'est l'extrême droite qui le fera", cette prise de parole est un éclair de lucidité dans un paysanne politique de plomb ! 

Un acte politique fort et courageux ! l'expression politique que dans les milieux dirigeants de la gauche, la peur du syndrome Bolsonaro là aussi monte ! 

Le statu quo est impossible ! Nous courons tous à la catastrophe !

Maintenant que nous voyons que dans les désespérantes directions des partis et syndicats de gauche, cet appel n'a aucun écho, démontrant en cela la justesse de l'analyse de Taubira, cet appel doit être pour nous militants ouvriers révolutionnaires, militants à la base des syndicats, au NPA, à LO, au POI et POID, le déclic, la volonté de constituer rapidement un front révolutionnaire.

Ce Front devra apporter une direction politique provisoire aux gilets jaunes. Ce mouvement livré à lui même en a grand besoin actuellement.

Ce Front peut très bien trouver sa place au sein et dans le cadre du Front Social actuel.

Rassemblé dans une force politique unie et révolutionnaire, en responsabilité, nous apporterons à court terme au gilets jaunes conseils, à moyen terme une direction naturelle, celle de la gauche.

Il est absolument faux d'avancer l'idée que les gilets jaunes rejettent par principe l'organisation et une direction !

Ce qu'ils condamnent et rejettent, nous le faisons aussi, c'est la malhonnêteté des mandats électifs systématiquement bafoués, c'est la délégation de pouvoir sans contrôle, c'est ce qu'ils vivent actuellement, à voir des petits marquis médiatiques opportunistes, oser parler en leur nom, sans être élus. 

Il est absolument faux d'avancer l'accusation selon laquelle les gilets jaunes rejettent la gauche historique ! La Gauche de 1789, 1793, 1830, 1848, 1871, 1936, 1945, 1968, 1981, 1995, 2005, et même 2012 lorsqu'il était encore question de s'attaquer à la finance et au capitalisme !

Ce qu'ils condamnent et rejettent, nous le faisons aussi, c'est la gauche responsable, gérante honnête et loyale du capitalisme en crise, depuis ces trente dernières années, les Mitterrand, Fabius, Jospin, Aubry, Mélenchon, Buffet, Taubira, Hollande, Macron, Valls. 

Une gauche qui depuis le début du mouvement n'a su que les caricaturer, n'a voulu que les insulter, ne cherche qu'à les perdre, pour qu'enfin puisse reprendre un dialogue social si nécessaire à Macron.

Oui les gilets jaunes vomissent cette gauche, nous aussi, qui depuis le début du mouvement, en complicité étroite avec les directions syndicales, se tient à distance d'eux, ne leur apporte aucune aide, aucun conseil, ne leur ouvre aucune perspective et aucun avenir.

Oui les gilets jaunes, et cela ne fait plus de doute dans les milieux politiques éclairés, est un mouvement de contestation majoritairement de salariés. Pour vaincre Macron il a un besoin vital d'organisation et d'une direction politique, il a besoin de la gauche.

Cette organisation et cette direction politique , c'est à la gauche à l'apporter très vite. Elle ne le fera pas sans en être contraintes. c'est un doux euphémisme à affirmer cela ! 

La mort prévue est la plus odieuse des morts, il faut contraindre ces directions ouvrières centrales et nationales ( partis-syndicats ) à se constituer en un Front Unique Ouvrier. 

Mais pour que cette gauche désespérante se mette en mouvement, pour que cette gauche comprenne qu’elle a un rendez-vous à honorer, qu'elle est de toute façon entrain de jouer sa peau, il nous faut nous révolutionnaires, nous réunir dans le Front Social, non pas pour être coche, mais pour être mouche du coche ! 

Ce n'est pas au NPA d’appeler à la grève générale ! Cela est ridicule ! Par contre c'est à la direction du NPA d'être moteur de la constitution d'un Front uni révolutionnaire, d'un Front Social !

Sortons la tête de la gauche hors de l’eau , ou subissons passivement et sans volonté révolutionnaire, un requiem pour les imbéciles et les cons, nous menant tout droit à Bolsonaro !

Dehors Macron ! Vite un Front Unique Ouvrier ! C'est notre seul espoir !

Un mouvement ouvrier révolutionnaire gilets jaunes qui tourne en rond, livré à lui même où à quelques douteux aventuriers apolitiques, donc fascisants.

Que pouvions nous espérer de plus ? 

Une participation beaucoup plus importante que ce que les médias affirment.

Nombre de tension partout dans le pays.

Toujours des actes et des arrestations arbitraires.

Toujours un mutisme coupable des chefs ouvriers, se refusant d'épouser une ligne révolutionnaire, alors qu'historiquement la gauche, c'est la révolution !

Les directions ouvrières ( partis syndicats ) non seulement ne dénoncent pas les manières condamnables de cet état de plus en plus policier, ne demandent pas le retrait immédiat des flics de Macron, mais de plus ne songent absolument pas apporter une tête au mouvement.

Comme Macron ils espèrent que vite ces gilets jaunes meurent de leur belle mort.

Et là ce samedi ils en ont encore pour leur argent, le Peuple ne plie pas.

Le canard est toujours vivant !

Il y a un weekend redoutable qui pointe. 

Celui du samedi 29-dimanche 30 et lundi 31. Surtout le 31 décembre évidemment. 

Contrairement aux attentes de la caste politique et syndicale qui, en défense inconditionnelle de la nouvelle noblesse des privilèges, la bourgeoisie, prie le petit jésus que tout ce désordre cesse.

Le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes ne reflue pas, loin de là. 

Il se politise à la vitesse de la lumière. Les masses apprennent vite dans les périodes révolutionnaires. Beaucoup plus vite que les petits barons de la gauche, qui en refusant de faire jouer à la gauche son rôle historique, passent de plus en plus pour ce qu'ils sont : des hystériques et fanatiques défenseurs de l'ordre bourgeois ! 

Poursuivons à exiger de ces barons hystériques qu'ils rompent avec le capitalisme, avec la V République, qu'ils exigent eux le retrait des forces de l'ordre bourgeois et la démission de Macron.

Qu'ils appellent dans l'unité le prolétariat à fêter le nouvel an sur les Champs Elysées le 31 décembre. 

Nous inconditionnellement, en gilets jaunes "CGT frondeur", nous y serons. 

Nous serons là où l'histoire de l'émancipation du prolétariat est entrain de s'écrire. 

Bonne année révolutionnaire 2019 ... sans Macron !

Front ouvrier unique ou Front unique ouvrier, c’est l’urgence du moment, et c’est le leader du parti petit bourgeois EELV, Jadot , qui vient fort à propos le confirmer ce matin.

Il dit ce matin : « … »Je n’ai pas envie de rentrer dans ces magouilles (…). Il faut des écologistes pour porter l’écologie. Je n’ai pas envie de faire de la tambouille politicienne », a déclaré Yannick Jadot sur RMC. « Ce n’est pas la nostalgie qui va nous sauver (…) Le minimum quand on fait de la politique, c’est de tirer des leçons de ses erreurs », a-t-il ajouté. « Je n’ai pas envie que mes enfants me disent que j’ai préféré sauver le PS, plutôt que le climat » … »

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/12/21/97001-20181221FILWWW00079-europeennes-jadot-n-a-pas-envie-de-rentrer-dans-les-magouilles-de-royal.php

« Je n’ai pas envie que mes enfants me disent que j’ai préféré sauver le PS, plutôt que le climat » … » nous dit ce leader de la gauche ancienne. Celle des magouilles et renoncements, celle qui confie à la bourgeoisie la tâche de sauver la planète !

Nous , nous disons à nos enfants, que nous allons sinon sauver le PS, à tout le moins l’utiliser immédiatement, et l’intégrer dans un Front unique ouvrier, qui va s’attaquer aux racines du mal, au capitalisme et à la propriété privée des moyens de pollution, dans la perspective des Etat Unis Socialiste d’Europe.

La Gauche a pris bien des formes dans son histoire, du comité de salut public au front populaire, en passant par une Commune de Paris qui tremblait à faire main basse sur l’or des ( bourgeois) français et de la banque de France.

Nous aussi nous tirons des leçons des erreurs des expériences passées !

Seulement voilà, aujourd’hui, tout pas en avant des gilets jaunes, et plus généralement du peuple, va être conditionné par la capacité et la lucidité politique, qu’aura une direction ouvrière, de faire des incursions dans la propriété privée bourgeoise.

Rétablissement de l’ISF au nom d’une élémentaire justice fiscale !

Nationalisation sans indemnités ni rachat des autoroutes !

Confiscation des biens sur le territoire, pour tout individu refusant l’impôt, spécialiste de l’optimisation fiscal !

Toute ces mesures ne pourront être prises que par un gouvernement PS PCF NPA LO , soutenu par la CGT , FO , FSU.

Les verts refuseront sans aucun doute ces mesures de salut public, ils nous désigneront comme des dictateurs. Bien leur en face. Leur militants et électeurs petits bourgeois verront bien où est leur intérêt bien compris.

Essayer de sauver le climat avec Jadot et Trump ?

Ou bien plutôt, allez au socialisme avec le prolétariat en gilet jaune, sachant qu’il ne pourra pas y avoir de socialisme sans démocratie, comme il ne peut pas y avoir de démocratie et d’écologie réelle sans socialisme !

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Gilets jaunes

Première assemblée générale des gilets jaunes de Paris Nord

Ce mardi 15 janvier avait lieu une assemblée générale de gilets jaunes du Nord de Paris. Plus de 80 personnes étaient réunies pour débattre de leurs revendications et s’organiser ensemble. Cette assemblée faisait suite à des groupes sur les réseaux sociaux et à une première réunion en plein air d’une cinquantaine de gilets jaunes du quartier Barbès la semaine précédente, et à des actions communes (une manifestation sauvage le samedi 12 janvier, un point fixe à Château rouge le dimanche 13…).

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook