[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Pour une campagne anticapitaliste et révolutionnaire,donnant aux luttes une expression politique indépendante (tribune dans TEAN)

    Contrairement à ce que pourraient croire les lecteurs des deux derniers Tout est à nous !, il n’y a pas deux, mais bien trois textes pour la Conférence nationale. C’est la première fois que s’expriment ici les partisans du « Texte C ».

    La crise du capitalisme touche de plein fouet les exploités et les opprimés. Mais elle aiguise aussi leur résistance à l’austérité, au chômage et à la précarité. Les processus révolutionnaires dans les pays arabes, l’intervention impérialiste visant à les stopper, la mobilisation en Espagne, les luttes déterminées quoique dispersées en France créent une situation qui justifie pleinement la proposition de construire un NPA révolutionnaire, internationaliste et anti- impérialiste.

    C’est pourquoi la discussion sur la campagne présidentielle engage davantage que la stratégie électorale. La Conférence nationale doit être l’occasion d’un débat pour surmonter la crise de notre parti, clarifier les ambiguïtés permanentes qui nous paralysent et mieux définir le NPA que nous voulons.

    Notre parti, pour être conséquent, doit affirmer son projet de rupture révolutionnaire avec ce système. Ce faisant, il démontrera ce qui le distingue radicalement des organisations réformistes qui ne prétendent, comme le Front de gauche, qu’humaniser le capitalisme... et en fait le cogèrent avec le PS. Il faut au contraire le renverser et s’en donner les moyens, qui n’ont rien à voir avec la « révolution par les urnes ». C’est dans et par les luttes, par l’auto- organisation, le front unique dans l’action et la démocratie ouvrière, que pourra se mener l’affrontement décisif avec les exploiteurs, tout en contrant les directions syndicales et leur collaboration de classe. Ni baguette magique ni recette schématique, la grève générale, dont le spectre a hanté cet automne, sera nécessaire pour créer un rapport de force qui puisse contester frontalement le droit des capitalistes à sacrifier nos vies pour leurs profits.

    Il s’agit donc d’avancer un programme de transition partant des revendications formulées dans les luttes, en développer la logique jusqu’à poser la question du pouvoir : seul un gouvernement des travailleurs fondé sur leurs organes démocratiques d’auto-organisation, liquidant les institutions bourgeoises, pourra satisfaire ces revendications, atteignant directement le pouvoir de la classe dominante pour changer radicalement la société, vers le communisme, sans classes et sans État.

    Nous n’attendons rien de ces élections qu’une occasion de populariser les luttes et d’exposer notre programme à une large échelle, d’expliquer en quoi, bien loin d’être « utopique » ou « archaïque », c’est la seule perspective réaliste à mettre en œuvre si l’on veut défendre jusqu’au bout les intérêts des travailleurs. Nous pouvons mener cette campagne en œuvrant au regroupement des anticapitalistes et révolutionnaires, à la fois avec les militants de l’avant- garde des luttes, des syndicalistes lutte de classe, et en ouvrant la discussion avec LO, tout en assumant nos réelles divergences. Sinon, le NPA se présentera seul à la présidentielle. Mais l’essentiel est de concevoir notre campagne comme un moyen de construire le parti dont l’activité principale doit se centrer dans les luttes, les entreprises, les quartiers, la jeunesse.

    Télécharger au format pdf

    Ces articles pourraient vous intéresser :

    Éditorial d’Au CLAIR de la lutte nº12

    Aucun état de grâce pour Hollande ! Sans attendre, préparons et engageons des mobilisations pour imposer nos volontés au nouveau gouvernement et au patronat

    Une majorité des travailleurs, des travailleuses et des jeunes ont utilisé leur bulletin de vote pour se débarrasser de Sarkozy. Il s’agissait pour eux de tourner la page de celui qui a ouvertement gouverné pour les riches, attaqué les droits des travailleurs, pourchassé les immigrés, mis en cause les libertés démocratiques, concocté des diktats européens avec son amie Angela Merkel et des opérations impérialistes en Afrique avec ses amis américains. Le résultat de l’élection française s’inscrit également dans la logique de l’électorat populaire qui, partout en Europe, sort les sortants pour leur faire payer de lui avoir fait payer la crise. Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    NPA

    Bilan du Conseil Politique National (CPN) du NPA des 12-13 mai 2012

    • Combinons le combat pour l’unité dans les luttes et contre l’austérité de gauche avec la défense d’un programme clairement révolutionnaire! (explication de vote sur la résolution politique) [html] [pdf]
    • Nos amendements (rejetés) à la résolution politique soumis en plénière [html] [pdf]
    • Carton plein pour la GA... grâce à la complicité de la P1A! (explication de vote sur la question financière) [html] [pdf] Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    NPA

    Bilan critique de la campagne Poutou

    En tant que Tendance CLAIRE, nous nous sommes battus dès le début pour que la campagne présidentielle soit utilisée par le NPA pour défendre un programme de transition1. Nous avons néanmoins fait campagne avec tous les camarades qui n’ont pas cédé aux sirènes du Front de Gauche et qui ont tenu à faire entendre une voix anticapitaliste. Il n’en reste pas moins utile de tirer le bilan de la campagne Poutou, qui selon nous confirme que les faiblesses du NPA sont un frein à sa construction Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    France

    Élection présidentielle : Quelques données sociologiques sur les résultats du premier tour

    • Les résultats bruts du 1er tour de l'élection présidentielle
    • Une abstention populaire élevée
    • L'électorat du Front national : composition et évolution
    • Le cœur de l'électorat de Hollande : les couches supérieures du salariat
    • Le cœur de l'électorat de Sarkozy : les vieux et les patrons
    • Vote Mélenchon : petite percée dans les classes populaires

    Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook