[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Les Kurdes coupent une route clé pour l’EI près de Kobané

    international Irak Syrie Turquie

    Brève publiée le 12 novembre 2014

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.rts.ch/info/monde/6297828-les-kurdes-coupent-une-route-cle-pour-l-ei-pres-de-kobane.html

    Alors que les combats continuent pour le contrôle de la ville syrienne de Kobané, les forces kurdes ont pris mercredi le contrôle d'un des principaux axes d'approvisionnement de combattants djihadistes.

    Les forces kurdes ont coupé mercredi une route d'approvisionnement clé des djihadistes de l'Etat islamique (EI) dans leur combat pour la prise de la ville syrienne de Kobané, théâtre de combats depuis près de deux mois, selon une ONG.

    "Les YPG ont mené une attaque tôt le matin sur la route Halanj-Kobané au sud-est de la ville et coupé cette voie d'approvisionnement en armes et combattants pour l'EI", a indiqué le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

    Renforts bloqués

    Rami Abdel Rahmane faisait référence aux Unités de protection du peuple, milice kurde qui défend Kobané (Aïn al-Arab en arabe) depuis le début de l'offensive djihadiste contre cette région le 16 septembre. "C'est une des principales routes par lesquelles les djihadistes font venir leurs renforts à partir de la province voisine de Raqa", a-t-il précisé, soulignant que la route était désormais sous contrôle kurde.

    L'EI fait venir régulièrement des renforts de Raqa, notamment après le début des frappes aériennes de la coalition dirigée par Washington contre leurs positions en Syrie le 23 septembre, provoquant de nombreuses pertes dans leurs rangs.

    Plus de 1000 morts

    Les combats entre ce groupe extrémiste et les Kurdes syriens, appuyés par les peshmergas irakiens, ont fait mercredi 16 morts parmi les djihadistes dans plusieurs secteurs de la ville.

    Plus de 1000 personnes, en majorité des djihadistes, ont péri dans cette troisième ville kurde de Syrie, où les Kurdes parviennent à repousser les djihadistes sans pouvoir pour le moment à reprendre le contrôle de la cité.